Un quinquagénaire décède après avoir bu 56 « shooters » d’alcool

    mercredi 29 octobre 2014

    Une enquête est en cours après le décès le week-end dernier d’un quinquagénaire ayant participé à un concours de « shooters » dans un bar de Clermont-Ferrand, a-t-on appris mercredi de sources proches du dossier, confirmant une information du quotidien La Montagne.
    Dans la nuit de vendredi à samedi, ce père de famille de 56 ans passe la soirée en compagnie de sa fille et d’amis dans ce bar du centre-ville. Voulant battre le record de 55 cocktails d’un précédent consommateur, il ingurgite 56 petits verres d’alcools forts à la chaîne. « Il a englouti une trentaine de verres en l’espace d’une minute », raconte une source policière.
    Ivre, l’homme est alors conduit à son domicile avant d’être pris en charge par les pompiers et le SAMU. Il décède le lendemain au CHU de Clermont-Ferrand,  « d’un coma éthylique suivi d’un arrêt cardiaque », a expliqué à l’AFP sa fille, une étudiante de 21 ans.
    Dans le quotidien La Montagne, le gérant, qui a été entendu librement par les enquêteurs, explique que ce client « buvait beaucoup trop vite » et qu’il lui a dit « stop » après que ce dernier eut absorbé une trentaine de « shooters » d’affilée.
    Une version démentie par la fille du quinquagénaire: « Mon papa est décédé de lui-même mais les verres ont été servis par le bar. Ils lui ont servi 30 « shooters » et 12 après. Ce n’est que lorsqu’il a bu les 56 verres qu’ils lui ont dit de partir », affirme la jeune femme qui attend les résultats de l’autopsie pratiquée il y a trois jours. « Il y a aussi l’affiche de l’établissement indiquant le record à battre, qui incite à la surenchère. Je ne compte pas l’accuser à tort mais je n’hésiterai pas à le poursuivre en justice, si sa responsabilité est en cause d’une quelconque manière », a-t-elle par ailleurs affirmé.
    Dans ce cas précis, le patron du bar pourrait être poursuivi pour « non-assistance à personne en danger », selon la police.
    Un dossier administratif sera également transmis prochainement à la préfecture qui pourra décider de prendre un arrêté de fermeture de l’établissement.
    Interrogé par France 3 Auvergne, le gérant de l’établissement s’est dit « très affecté » par la mort de ce client mais s’est réfusé à tout commentaire. Il  a expliqué qu’il réserverait ses déclarations aux enquêteurs et a demandé aux médias « de ne pas salir son outil de travail ».
     
    AFP

    lebororo 2014-10-29 23:51:00
    La stupidité de la Gloire est payante...
    Il en devient président... Buvons à sa "Gloire"
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete