Un repas de Noël pour les SDF de la capitale

vendredi 26 décembre 2014

L’assemblée de la Polynésie française a organisé mardi un repas de Noël à l’attention des sans domicile fixe et des personnes démunies de Papeete. Entre 150 et 200 personnes se sont retrouvées pour un moment convivial, dont 18 enfants. Selon le président de l’association polynésienne de prévention spécialisée Te Torea, il y a quatre ou cinq nouveaux SDF par mois.

Mardi soir, le hall de l’assemblée de la Polynésie française s’est transformé en réfectoire, le temps de partager un repas chaud destiné à tous les sans domicile fixe (SDF) de la capitale et aux personnes les plus démunies. Entre 150 et
200 personnes y ont pris part, dont 18 enfants.
Cette belle initiative revient au président de l’assemblée, Marcel Tuihani, qui était absent pour lancer les festivités car entendu à la DSP (lire en page 16).
C’est la deuxième vice-présidente, Vaiata Perry-Friedman, qui a assuré le service, la première vice-présidente, Lana Tetuanui, ayant regagné les îles pour Noël.
Un événement qui a pu se faire également grâce à un travail de partenariat avec l’association polynésienne de prévention spécialisée Te Torea, présidée par Tu Harua, qui gère le centre de jour à Vaininiore et le refuge d’hébergement de nuit d’urgence à Tipaerui.
“L’assemblée de la Polynésie française a demandé à la commission sociale d’organiser un repas de Noël pour les SDF, payé par les élus qui se sont cotisés. Cette idée vient du président de l’assemblée, Marcel Tuihani, et c’est la première fois sous sa mandature qu’un tel repas est organisé ici. Sur les 200 SDF présents, 50 venaient du centre d’hébergement de Tipaerui. Le but est de leur offrir une fête de Noël, dans une ambiance familiale et conviviale. Le repas s’est déroulé sous forme de self-service”, explique Manolita Ly, chargée d’étude à l’assemblée dans le secteur de la solidarité et du social.
Au cours de la soirée, les SDF ont reçu des cadeaux remis par Miss Tahiti, Hinarere Taputu. Sa première dauphine, Hereata Ellard, et Mister Tahiti, Rangitea Bennett, étaient également de la fête.
Les SDF adultes ont reçu un pareu, une serviette de bain, du mono’i à la citronnelle et quelques denrées alimentaires, alors que les enfants ont reçu un kit spécial adapté à leur âge. Quant au repas, c’est le classique veau à la broche qui a été servi.
La dernière opération du même genre à l’assemblée remonte aux années 2006-2007. Elle sera probablement reconduite en décembre 2015.

De notre correspondant J.H.

“De plus en plus de familles ont du mal à boucler leur fin de mois”

Tu Harua Président de l’association Te Torea

“Depuis plus de 15 ans, on ne loupe pas ce genre de repas pour les SDF, notamment tous les derniers jeudis du mois au parc Bougainville, et au fil des années, on assiste à une évolution dans la société polynésienne. On voit de plus en plus de familles qui ont du mal à boucler leur fin de mois. Il y a quatre à cinq nouveaux SDF par mois. On essaye de voir avec eux pourquoi ils sont dans la rue. La situation s’aggrave et auprès d’eux, on ne sent pas le problème lié à l’emploi ou au logement, c’est plutôt une question de survie, de trouver de quoi manger. Le 24 décembre, à 8 h, au parc Bougainville, il y a eu le brunch de Noël pour tout le monde, mais il n’y a pas eu de réveillon de Noël pour eux. Ni de réveillon de la Saint-Sylvestre. Chacun retournera à ses occupations.”

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete