Habillage fond de site

Under the Pole III – Un an pour explorer les coraux et super-prédateurs

lundi 6 août 2018

À bord du Why, une équipe de plongeurs spécialistes en eau profonde, un équipage mené par Emmanuelle et Ghislain Bardout, et des scientifiques du Criobe menés par Laëtitia Hédouin qui prendront part de l’expédition dans le cadre de son programme “Deep Hope“. (Photo Franck Gazzola)

À bord du Why, une équipe de plongeurs spécialistes en eau profonde, un équipage mené par Emmanuelle et Ghislain Bardout, et des scientifiques du Criobe menés par Laëtitia Hédouin qui prendront part de l’expédition dans le cadre de son programme “Deep Hope“. (Photo Franck Gazzola)


Une équipe de scientifiques menée par Laetitia Hédouin chercheur au Criobe va entamer les premiers prélèvements sur du corail trouvé en eau profonde. Cette mission s’effectuera sur l’ensemble du territoire polynésien et s’étalera sur une période de dix mois. Un programme rendu possible grâce à l’équipe de plongeurs du voilier “Why” qui débute de son côté la troisième étape de son projet “Under The Pôle”.

“Under The Pôle” est un projet né de deux passions qu’ont Emmanuelle et Ghislain Bardout, la plongée sous-marine et les régions polaires. Leur première expédition qui consistait à effectuer les premières plongées de l’histoire sous le pôle nord géographique, a été réalisée en 2010. Une région polaire très difficile d’accès, et une expédition réalisée à skis et en traîneaux. Le succès ayant été au rendez-vous, en 2013, le couple d’explorateurs sous-marins monte sa seconde expédition : “Le Groenland”.

Pour la financer, Emmanuelle et Ghislain vendent tous leurs biens, y compris leur maison, et achètent le Why, un voilier de 19 m qui devient leur base principale. Cette seconde expédition a débuté en 2014. Elle s’est traduite par deux années à traverser le Groenland incluant un hivernage dans les glaces.

Après un retour en Bretagne, en 2015, le Why repart en 2016, une nouvelle fois vers le Groenland, puis l’Alaska, cette fois- ci, en passant par le nord- ouest via le détroit de Béring (entre l’Alaska et la Sibérie). C’est dans cette région que le couple planifie un chantier d’un mois pour permettre au bateau d’effectuer la traversée vers Hawaii et la Polynésie française.

Objectif : à terme, concrétiser la mission “Under The Pôle N°3” à savoir, relier la Patagonie avant de se diriger vers l’Antarctique, pour y effectuer un séjour de 3 à 4 mois. Mais avant d’y arriver, il y a la Polynésie française à traverser. D’où cette idée de lancer un appel à projet pour une éventuelle étape d’explorations scientifiques dans la région, et donc de mettre à disposition leur bateau et les plongeurs capables de descendre à -150m, et permettre d’aller plus loin dans la recherche.

Les réponses de cet appel à projet n’ont pas tardé, dont celle de Laetitia Hédouin, chercheur CNRS basé au Criobe, qui poursuit ses travaux au travers de son programme sur les coraux nommé “Deep Hope” (espoir des profondeurs).

Le Why est arrivé en Polynésie le mois dernier et déjà l’équipe du voilier et les chercheurs du Criobe travaillent sur le programme des recherches qui s’étalera donc sur dix mois. Équipage, plongeurs et chercheurs sillonneront l’ensemble des archipels de la Polynésie de septembre 2018 à juillet 2019.

Différentes équipes se relayeront sur le bateau pour analyser tous les échantillons de corail ramenés pour la première fois de la pente externe et des plateaux situés en profondeur par les plongeurs spécialistes du Why : “Nous voulons vérifier une hypothèque qui consiste à dire que les récifs des profondeurs pourraient servir de refuge pour les récifs de surface menacés par tous les changements globaux de la planète” explique Laetitia Hédouin.

La jeune scientifique du CNRS-Criobe vérifiera si certains de ces coraux connus dans des eaux moins profondes vivraient en eau très profonde (-120m ou -150m) et pourraient permettre un repeuplement des récifs de surface très impactés par le réchauffement climatique, les blanchissements, etc.

“Nos connaissances sur les récifs coralliens se limitent à deux dimensions, les récifs de surface, et la zone de 0 à -30m. Tout ce qui est en dessous sont du domaine de l’inconnu. Nous allons rechercher ces zones “refuges” pour entamer une nouvelle étape dans nos recherches. Nous allons explorer ces zones avec des spécialistes en plongée profonde, cela nous permettra d’avoir une vision plus globale et réelle du récif.”

Pour mener à bien cette exploration des fonds de Polynésie, on trouve à bord du Why, le voilier actuellement au mouillage à Opunohu, une équipe menée par Emmanuelle Périé Bardout, le skipper ; son mari Ghislain Bardout, spécialiste de plongée en profondeur ; Julien Lelong, binôme de Ghislain, qui fait partie des plongeurs en zone très profonde et en même temps de formation scientifique ; un responsable logistique, un directeur de plongée, Tom et Robin, les deux enfants d’Emmanuelle et de Ghislain, âgés respectivement de 2 et 6 ans et leur nounou.

Le reste de l’équipage est constitué de chercheurs, en équipes tournantes. Pour cette mission polynésienne, le corail ne sera pas le seul projet de recherche, un programme annexe mais non moins intéressant est aussi programmé, il concernera certains requins sous le contrôle d’Éric Clua, le spécialiste scientifique de l’espèce au Criobe. Deux requins seront particulièrement étudiés : le grand requin marteau et le requin bouledogue.

 

De notre correspondant Jeannot Rey

 

Cliquez sur la vignette pour l'agrandir

Cliquez sur la vignette pour l’agrandir

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Pour vous, la rentrée scolaire est :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete