Une “classe Défense” à Henri-Hiro

    vendredi 30 octobre 2015

    Hier matin, une convention de partenariat entre le collège Henri-Hiro et le Groupement aéronautique militaire (GAM) de Faa’a, a été signée dans le cadre des “classes défense, sécurité globale”.
    L’événement s’est déroulé en présence du contre-amiral Bernard-Antoine Morio de l’Isle, commandant supérieur des forces armées en Polynésie française (FAPF), du vice-recteur Jean- Louis Baglan, et de la ministre de l’Éducation Nicole Sanquer.
    Cette initiative est portée par l’association régionale de l’Institut des hautes études de la défense nationale (IHDEN).
    Cette association née en 1992 sur le territoire a pour objectif de promouvoir le rapprochement des forces de défense et des citoyens. Pour cela, elle organise chaque année, plusieurs projets et, notamment depuis un an, la mise en place de “classes défense” au sein des collèges de Polynésie française. Elles concernent essentiellement les classes de 3e, puisque les notions de défense nationale et de citoyenneté y sont inscrites dans le programme.
    “Le but, c’est de faire en sorte que les élèves se sentent concernés par la citoyenneté, la défense nationale et puissent rentrer en contact avec les forces armées au travers d’échanges, de rencontres, de visites sur le terrain, de présence d’un certain nombre de militaires dans les établissements pour leur expliquer la notion de sécurité […] On est dans un mécanisme de sensibilisation. On est au milieu du Pacifique, on est loin des grands conflits et les gens oublient cette notion de sécurité. Autrefois, on avait le service militaire, mais ça a disparu. Il est important de maintenir ce lien entre les forces armées et les citoyens pour que les gens comprennent l’enjeu de la défense”, a expliqué Hervé Varet, président de l’association régionale de l’IHDEN.  
    Hier matin, avec la signature de la convention, la classe de 3e pré-professionnelle du collège de Faa’a, composée d’une vingtaine d’élèves a donc officiellement intégré le dispositif des “classes défense”.

    Un projet motivant
    “Cette classe va permettre aux élèves de redonner du sens à leur scolarité autour d’un projet motivant, de découvrir les métiers de l’armée, de comprendre les valeurs de la république de développer le sens de la citoyenneté”, commentait le principal du collège Denis Solia.
    Un partenariat avec le GAM de Faa’a a donc été mis en place. Au cours de l’année, les élèves rencontreront les différents acteurs qui officient sur le site. Ils auront également l’opportunité de visiter les avions et de rencontrer le personnel volant.
    Le dispositif des “classes défense” existe depuis plus de 20 ans en métropole. En Polynésie française, la première “classe défense” a vu le jour l’an dernier, au collège de Papara, avec le partenariat de la marine nationale. Mi-novembre, le collège de Taravao devrait également signer une convention, en partenariat avec l’armée de terre. Un projet est également en cours avec le collège de Tubuai et le régiment du service militaire adapté (RSMA).
    “Ce dispositif permet d’éclairer les jeunes sur les possibilités qu’offre l’armée en matière de métier et de débouchés. J’étais l’autre jour avec le colonel et il expliquait que le recrutement en Polynésie c’est l’équivalent du recrutement en Île de France. Ce qui veut dire qu’il y a une possibilité très forte d’intégrer l’armée”, précisait Jean-Louis Baglan.
    Le principal du collège de Papara était également présent. Il a signé la reconduction de la convention avec les autorités. Fort de son expérience, il s’est exprimé sur la “classe défense, sécurité globale” : “C’est un projet qui fédère les équipes et les élèves. Ça mobilise les enfants, ça les recentre sur l’école, ça les valorise également.”

    E.P.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete