Une exposition pour retracer 150 ans de présence chinoise en Polynésie

jeudi 4 juin 2015

Au mois de février, l’association Si Ni Tong, à travers la commission culturelle, avait organisé une célébration symbolique pour marquer l’arrivée à Tahiti du tout premier bateau rempli de Chinois. 
Ainsi, une exposition éphémère avait vu le jour dans les jardins de Paofai, à la veille des festivités du Nouvel An chinois, année de la Chèvre de bois. Cinq mois plus tard, Si Ni Tong a tenu parole pour organiser cette fois-ci une grande exposition chargée d’histoire dans la salle Muriavai de la Maison de la culture. 
Une exposition qui marque l’anniversaire de l’arrivée des premiers coolies chinois à Papeete avec, à l’appui, des photographies, des panneaux explicatifs et des documents d’archives. 
“L’arrivée des premiers Chinois à Tahiti remonte à 150 ans. Le premier bateau, Ferdinand Brumm, est arrivé le 28 février 1865 avec 329 passagers en provenance de Hong Kong après 83 jours de traversée dans le Pacifique. Un second bateau, le Spray of the Ocean, est arrivé à Papeete le 5 décembre 1865 avec 342 Chinois à son bord après 77 jours de traversée et enfin, un troisième bateau, Albertine, est arrivé le 6 janvier 1866 avec 339 passagers après 75 jours de traversée”, avait expliqué le past-président de Si Ni Tong, Guy Yeung.
Cette fois-ci, pour marquer cette page d’histoire, l’association a prévu d’étoffer les recherches et c’est ainsi que cette exposition historique retraçant la période de 1865 jusqu’à 1911, année de naissance de Si Ni Tong, a vu le jour après plusieurs mois de travail. Une exposition de généalogie des familles chinoises avec également une chronologie, très intéressante pour les étudiants en histoire et aussi pour les scolaires. 
Les descendants des premiers Chinois de Tahiti vont sûrement, quant à eux, y trouver leur compte. “Nous avons encore tenu une réunion, hier, afin de peaufiner les derniers détails, tout n’est pas au point. On veut faire quelque chose de bien pour la population”, déclare Guy Yeung. À noter que depuis vendredi dernier, la présidence de Si Ni Tong est revenue à Rose Jonc lors d’une cérémonie de passation de pouvoir en toute discrétion dans un restaurant chinois de la place. Elle succède à Jean-Luc Cierfoc. C’est la seconde fois que Rose Jonc prend la tête de Si Ni Tong.    

De notre correspondant J.H.

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete