Une Miss Corrèze venue de Taha’a

    samedi 9 avril 2016

    “Les Tahitiennes sont parmi les plus belles femmes du monde”, n’a cessé de répéter Sylvie Tellier, présidente du comité Miss France, lors de ses déplacements en Polynésie, ces dernières années.
    Le comité de Miss Corrèze l’a semble-t-il entendu en poussant Mareva Mayran à s’inscrire à son élection de beauté, qui avait lieu le 2 avril. “J’ai toujours admiré les miss, mais je ne pensais pas le devenir. C’est un membre du comité Miss Corrèze qui m’avait remarqué alors que j’étais encore mineure. Cette année, j’y ai repensé, j’ai accepté et je suis devenue Miss Corrèze”, explique Mareva Mayran.
    Un prénom au parfum de vanille et de tiare qui ne trompe pas, la belle jeune femme de 19 ans est bien une enfant du fenua.
    Née à Taha’a, elle a été confiée à ses parents adoptifs alors qu’elle avait un mois.  Elle reste cependant très attachée à ses racines.
    Après avoir rencontré sa famille biologique en 2005, elle reste désormais en contact avec elle. “J’ai des liens avec mes sœurs et j’ai souvent des nouvelles de ma mère biologique.”

    Ambassadrice du fenua en métropole

    Dans la région de Jacques Chirac et François Hollande, voir une Polynésienne remporter une élection de beauté pourrait surprendre, voire choquer, mais c’est loin d’être le cas.
    “Mon élection a été très bien. J’ai de très bons retours. C’est vrai que je ne m’attendais pas vraiment à être élue car j’étais différente physiquement des autres, mais cela n’a pas gêné.”
    Élève de terminale en bac pro communication visuelle, Mareva aimerait faire un BTS art graphique pour devenir graphiste.
    Si elle a prévu de revenir prochainement à Tahiti pour revoir sa famille, un retour définitif n’est pas encore à l’ordre du jour, en tout cas “pas pour l’instant”.
    “Je vais aller revoir ma famille, c’est sûr. Quant à m’installer plus tard, je ne sais pas, peut-être.”
    Si ce n’est pas avec l’écharpe de Tahiti qu’elle concourra à une éventuelle élection de Miss France, Mareva est tout même une ambassadrice du fenua au sein de son lycée.
    “Ce sont mes cheveux qui leur font le plus penser à Tahiti”, explique-t-elle, amusée. “J’ai été éduquée en France, mais aussi un peu à la polynésienne car ma mère a vécu 17 ans là-bas.”
    Après avoir suivi les élections de Miss Tahiti et de Miss France, Mareva y participera peut-être à la fin de l’année. Il faudra d’abord remporter l’élection de Miss Limousin le 15 septembre à Brive-la-Gaillarde.
    Mareva n’est pas la seule Tahitienne d’origine à concourir et empocher des titres sous d’autres latitudes.
    Vahinerii Requillart, Miss Nouvelle-Calédonie 2007, avait terminé 1ère dauphine de Miss France. Elle était aussi d’origine polynésienne.
    Souhaitons à Mareva le même destin. Et si elle l’emportait, la deuxième place de Miss Tahiti aurait pour une fois un goût moins amer.

    F.C.

    Vai 2016-04-09 22:57:00
    Aller, bon courage et remporte nous le titre de Miss Limousin
    delenne 2016-04-09 21:39:00
    bonne chance à cette miss
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete