Une petite pieuvre tellement mignonne qu’elle pourrait s’appeler « Adorabilis »

    mercredi 17 juin 2015

    En Californie, des chercheurs étudient une pieuvre rose n’ayant encore jamais été répertoriée et le petit animal des fonds marins se révèle être si mignon que les scientifiques envisagent de lui donner le nom d' »Opisthoteuthis Adorabilis ».
    De couleur rose pâle, cette petite pieuvre « de la taille d’un poing humain », vit dans une eau à 6-8 degrés celsius par 200 à 600 mètres de fond, explique Stephanie Bush, chercheuse à l’institut de l’aquarium de Monterey Bay.
    C’est en cherchant de nouveaux animaux à présenter aux visiteurs de l’aquarium que Mme Bush a commencé à s’intéresser à cette espèce, observée par son laboratoire depuis la fin des années 1980, mais qu’elle n’a commencé à étudier que depuis l’an dernier.
    « De nouvelles espèces sont découvertes tous les ans, mais elles ne sont pas toutes répertoriées, car ce processus peut prendre des années », explique la chercheuse. 
    De fait, il lui a fallu plusieurs mois pour mesurer et étudier la morphologie du petit céphalopode. Elle doit désormais soumettre un article à une revue scientifique, qui tranchera sur l’attribution du nom.
    « Je ne suis pas encore sûre à 100% que j’opterai pour le nom Adorabilis », explique-t-elle. 
    « Mais je ne vois pas pourquoi un tel nom serait refusé, c’est facile à prononcer et très populaire », poursuit-elle, faisant remarquer que d’autres espèces, notamment une chez les colibris, portent le même nom.
    Pour l’heure, on en sait très peu sur ces pieuvres, dont seulement 12 spécimens, uniquement des femelles, ont pu être étudiés par Stephanie Bush.
    « Elles passent la plupart de leur temps assisses, mais parfois elles doivent se mouvoir pour manger ou se reproduire », raconte la chercheuse. De nouvelles données pourraient éclore grâce aux œufs récoltés en laboratoire, mais dont l’incubation « très lente compte tenu de la température à laquelle vivent ces animaux », peut prendre encore deux à trois ans.
    « Les animaux des fonds marins sont moins connus que ceux d’autres habitats », rappelle-t-elle. Malgré la difficulté d’accès à ces espaces immenses, le travail des scientifiques est crucial, car il permet d’en savoir plus sur « la production de nourriture ou d’oxygène », des sujets impactant la vie humaine, explique-t-elle.

    AFP

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete