Une société minière australienne aurait soudoyé le président de Nauru

    mardi 9 juin 2015

    Le financement d’une campagne électorale contre la prise de contrôle du secteur du phosphate : c’est le marché qu’aurait passé une entreprise australienne du Queensland, Getax, avec le président de Nauru, Baron Waqa, le ministre de la Justice, David Adeang, et des députés.
     ABC a eu accès à des échanges de courriels entre les deux parties. Selon ces informations, le président nauruan a reçu 60 000 dollars, et son ministre – le plus influent à Nauru, 10 000 dollars par mois en 2009 et 2010. Les messages révèlent aussi que David Adeang a réclamé à Getax 665 000 dollars supplémentaires pour lui et pour d’autres responsables politiques, qui étaient alors dans l’opposition.
    À l’époque, la société australienne achetait déjà du phosphate à un prix ridicule : 43 dollars la tonne en 2008, alors que le prix du marché atteignait 400 dollars. Le ministre de la Justice a même proposé à Getax de prendre le contrôle total du secteur du phosphate sur l’île.
    Ces allégations font aujourd’hui l’objet d’une enquête de la police fédérale australienne. Et cela fait beaucoup de bruit à Nauru, rapporte l’ancien président du pays, Sprent Dabwido: « Ce n’est pas dans la presse locale, parce que ça n’existe pas ici, les médias sont à la solde du gouvernement. Mais je viens de rencontrer des gens dans un magasin et au restaurant et oui, tout le monde est au courant. Enfin, les gens sont au courant de la corruption, mais ils ne sont pas pleinement conscients du fait que le capital entier de Nauru a été mis en vente par ce gouvernement dans le passé. »
    Si la population de Nauru découvre l’affaire aujourd’hui, les accusations de corruption circulent depuis longtemps au sein de la classe politique, selon un député actuellement suspendu, Roland Kun : « Je suis au courant de cette information depuis trois, quatre ans. À ce moment-là, on avait porté l’affaire devant le Parlement et demandé au président d’alors de lancer une enquête. Donc l’information a été relayée au sein du Parlement, et était ainsi dans le domaine public, à cet égard. Mais il était temps que cela soit traité par les médias internationaux, que cela soit largement connu. »
    Aucun membre du gouvernement de Nauru n’a répondu directement aux journalistes d’ABC, mais des communiqués ont été publiés. Un porte-parole du gouvernement qualifie ces accusations d’« offensantes et infondées ». Selon le bureau du président, Baron Waqa est un homme honorable, qui n’a jamais reçu un centime de la part d’un acheteur de phosphate.
    Le ministre de la Justice demande, lui, des excuses de la part d’ABC et envisage de porter plainte pour diffamation. David Adeang affirme que les accusations de corruption sont « fausses et de nature personnelle ».
     
    Radio Australia

        Edition abonnés
        Le vote

        Pour trouver une activité professionnelle, seriez-vous prêt à vous lancer dans l'agriculture ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete