Une vidéo montre des policiers tuant un sans-abri à Los Angeles

lundi 2 mars 2015

Des policiers de Los Angeles ont tué dimanche un homme -probablement un sans-abri-, a annoncé lundi la police de Los Angeles, après la diffusion d’images de la scène filmées et publiées sur l’Internet. La vidéo, publiée sur Facebook, montre une violente altercation entre un homme et plusieurs policiers dans le quartier défavorisé de Skid Row, proche du centre-ville.
La police a expliqué que l’homme avait été pris pour cible par trois policiers après avoir tenté de se saisir de l’arme de l’un d’entre eux au cours de cette altercation.  
Les policiers appelés sur les lieux pour un vol ont tenté de maîtriser le suspect qui a commencé à lutter avec eux, a déclaré à l’AFP le porte-parole de la police de Los Angeles, le commandant Andrew Smith. Les policiers ont alors utilisé un taser, a-t-il expliqué.
La vidéo montre un homme très agité face à des policiers qui tentent de le maîtriser. « Lâche l’arme », entend-on crier avant plusieurs détonations et des appels au secours de badauds. 
Les médias locaux avaient dans un premier temps annoncé que cet homme, probablement un sans-abri vivant dans l’une des nombreuses tentes installés dans le quartier de Skid Row, avait été déclaré mort sur place, a expliqué Andrew Smith, sans pouvoir confirmer qu’il s’agissait d’un sans-abri.
L’enquête sera conduite par un inspecteur général indépendant, ont indiqué le procureur du district et la division des enquêtes de la police de Los Angeles. 
Les policiers impliqués dans l’incident devaient probablement être munis de caméras. Deux policiers ont été légèrement blessés, et ceux qui ont tiré sur l’homme ont été écartés du terrain pour le moment, a précisé Andrez Smith.
Un média local a affirmé qu’au moins un policier avait ouvert le feu.
Peu après les tirs, l’homme a été déclaré mort dans un hôpital, a indiqué le porte-parole de la police au Los Angeles Times.  De nombreux foyers pour les sans-abri de la région sont situés à Skid Row et certaines personnes sans domicile fixe ont installé des tentes sur les trottoirs du quartier. 
Les policiers étaient intervenus pour un cambriolage et selon des témoins, la victime se battait avec quelqu’un dans sa tente, selon le Los Angeles Times. 
La diffusion de cette vidéo intervient après plusieurs affaires de Noirs tués par des policiers blancs qui ont ravivé le débat sur le racisme dans la police et l’équité du système judiciaire et provoqué des manifestations fin 2014.
Une télévision locale a indiqué que les tensions sont restées très fortes dans le quartier pendant plusieurs heures après l’incident. La vidéo montre également un policier maîtrisant une femme qui venait de ramasser une matraque tombée au sol pour la lever face aux fonctionnaires.  
 
AFP

lebororo 2015-03-02 13:33:00
Les USA se veulent les dieux du monde...
Ils se croient les meilleurs, les plus gentils etc.
tahiti2015 2015-03-02 13:16:00
Les bavures policières restent nombreuses aux États-Unis. Dans un rapport datant d'octobre 2007, le département de la Justice des États-Unis recense 1 095 personnes tuées par la police lors d'arrestations de 2003 à 2005, soit une moyenne de 365 par an.

Durant la même période, 380 policiers étaient tués, dont 221 accidentellement. De nombreuses associations et des campagnes de presse dénoncent les abus des policiers. Depuis 1994, une loi autorise les enquêtes fédérales en cas de soupçon de brutalité ou de corruption dans la police.

Par ailleurs, la plupart des grands départements de police disposent de bureaux paritaires (recevant les plaintes et enquêtant sur les faits), c'est-à-dire qu'y siègent ensemble policiers et non policiers. Depuis l'affaire Rodney King, en 1991, et la vidéo médiatisée dans le monde entier de son tabassage, des citoyens américains se mobilisent contre la violence policière en organisant des associations de « copwatch » (littéralement « surveillance de flics »).

En 2007, il en existe une soixantaine dans tout le pays, en particulier en Californie (agglomération san-franciscaine). Leurs actions consistent à suivre les policiers dans leurs interventions, à les filmer et rédiger des rapports. D'autres associations telles que la Coalition du 22 octobre s'occupent de fournir un soutien juridique et matériel aux victimes de violences policières ainsi qu'à leurs familles.

En conclusion, je dirais qu'au-delà des bavures et autres dépassements de la police américaine, de tels acharnements nous démontrent NON pas de la colère, mais réellement une manière bien à elle de la CRUAUTÉ qui réside dans son système, et que TOUT acte de ce genre est tout a fait normal pour elle (police)... !
    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete