Upa Nui : les gagnants des précédentes éditions s’affronteront vendredi soir

    mercredi 4 novembre 2015

    Que le public se tienne prêt ! “Les groupes d’aujourd’hui, c’est du haut niveau ; on peut s’attendre à un réel choc des titans”, annonçait hier Sylvain Pauwels, le directeur de l’UPJ, lors de la présentation de la 10e édition du concours Upa Nui, qui se tiendra vendredi, à To’ata. 
    En effet, le concept est tout autre cette année. Exit les sélectives, l’UPJ a tout simplement choisi de rappeler sur scène les lauréats des éditions précédentes, qui ont tous répondu présent, pour une confrontation en danse des plus festives. Mais outre la promesse d’un grand spectacle, cette soirée est surtout l’occasion pour des jeunes de sensibiliser d’autres jeunes à la prévention et aux dangers des addictions. 

    Une vague d’addiction chez les jeunes

    “La prévention est très importante sur chaque Upa Nui, poursuit Sylvain Pauwels. Mais cette année, nous avons eu le soutien du ministère de la Santé — qui est venu s’ajouter à celui ministère de la Jeunesse et des Sports, et celui de la Culture —, donc on a essayé de mettre cette thématique des addictions en avant, notamment au travers d’un prix santé qui sera remis lors de la soirée. En plus de leurs prestations de vendredi, chaque groupe a eu à enregistrer un teaser vidéo pour défendre la thématique de son choix sur les addictions. La direction de la Santé se réunit demain (aujourd’hui, NDLR) pour élire celui qui est le plus parlant.” 
    Depuis sa création en 2003, le concours Upa Nui rencontre un vif succès avec plus de 
    7 000 spectateurs chaque année et de nombreux groupes inscrits. Si le ministère de la Santé a souhaité se joindre aux festivités cette année, c’est parce que “la santé est l’affaire de tous”, confiait hier le ministre Patrick Howell. “La situation est inquiétante parce qu’on s’aperçoit que chaque année les chiffres montent (lire en encadré). Nous avons de plus en plus de jeunes qui se laissent emportés par cette vague d’addiction et il convient d’attirer leur attention et de les informer pour qu’ils sachent qu’ils font partie d’un peuple qui est le peuple ma’ohi. Un mot composé de ‘ma’, la pureté, la propreté ; et ‘‘ohi’, la jeune pousse. Donc la traduction littérale serait “le peuple de jeunes pousses pures et propres”. Et il faudrait assumer ce titre de peuple ma’ohi et essayer de le vivre dans notre vie quotidienne.” 

    V.H.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete