Va’a – Championnat de vitesse : Tahiti au pied de la Nouvelle-Zélande

    vendredi 13 mai 2016

    Les épreuves de V1 clôturant les championnats du monde vitesse élite sur le lac Kawana de la Sushine Coast en Australie, n’ont pas permis à Tahiti de terminer à la première place. A égalité avec la Nouvelle-Zélande en or (12), en comptant les handisports, c’est aux médailles d’argent nettement à leur avantage que les Kiwis ont conservé la première place après le week-end consacré aux V6 et V12.

    C’est donc sur un constat d’échec avec pas moins de 12 médailles d’or de perdues, contre une seule il y a deux ans au Brésil, que s’achèvent ces championnats élites, tandis que se poursuivent les championnats des clubs où le nombre limité des représentants tahitiens en comparaison avec l’Australie et la Nouvelle-Zélande ne laisse aucun espoir de victoire finale.

    Pour se consoler, nos élites pourront se dire que la journée consacrée aux V1, à laquelle des représentants de clubs pouvaient participer suivant des quotas définis après le classement du Brésil, a été plus favorable qu’aux Néo-Zélandais. Ces derniers ont pris cinq fois l’or alors que les Tahitiens le faisaient six fois. Les heureux médaillés de ce métal furent Rodo Bernadino, Teanavai Pahuiri, Revi Thon Sing, Steve Hart, Hinatea Bernadino et Hititua Taerea. Des médailles qui raviront celles et ceux de la sélection de Tahiti qui n’ont pu les suivre car ayant quitté l’Australie pour Tahiti dans la nuit.

    La famille Bernadino s’est donc mise en exergue avec le père qui a été chercher la plus belle médaille de sa longue carrière et aussi avec la fille qui a sauvé l’honneur de la rame féminine en lui apportant la seule la médaille d’or, lors de l’ultime course ; il était temps.
    Ce qu’il faut retenir de cette journée, ce sont les quatre triplés néo-zélandais en cadettes 1500m, en vétéran hommes et femmes 40 ans 500m et juniors filles 500m contre un seul pour Tahiti en juniors garçons.

    Autre moment fort pour Tahiti : la quatrième place de Karyl Maoni en vétérans 40 ans. L’octuple champion du monde est tombé pour la première fois, à l’image de son pays ; tout un symbole.
    Après les finales V1, le championnat des clubs s’est poursuivi avec des séries de repêchages ou de qualifications pour le lendemain. Une seule finale a égayé le milieu de journée, celle des juniors filles V6 1000m qui a valu à Heiva’a Hoe une médaille d’argent derrière des Néo-zélandaises.

    Le programme d’hier était particulièrement léger pour Tahiti avec notamment des demi-finales en V6 pour Ohiva Nui et Punaauia Va’a en vétéran 40 ans femmes 1000m, en cadets 1000m pour Heiva’a Hoe et en vétérans 60 ans 1000m pour Pirae Va’a, en juniors 1000m, en vétérans 40 hommes 1000m en vétérans 50 ans hommes et femmes 1000m et enfin en open hommes et femmes 1000m. Une seule finale intéressait Tahiti, celle des cadettes V6 1000m avec la participation de Heiva’a Hoe, mais ces dernières ont fini à la 5e position, soit une journée sans aucune médaille pour Tahiti.

    Luc Ollivier

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete