Habillage fond de site

VA’A – Hawaiki Nui (2e étape) : EDT file vers son quadruplé

vendredi 3 novembre 2017

edt va'a

EDT Va’a vainqueur entre Raiatea et Taha’a avec des renforts de Hawaii. (© Benoît Buquet)


EDT a remporté la deuxième étape de la Hawaiki Nui entre Raiatea et Taha’a en deux heures de course hier. EDT va’a a fait souffler quatre rameurs sur six. Deux Hawaiiens de Red Bull Wa’a ont notamment pris place à bord. De nouveau en jaune, EDT Va’a se présente ce matin avec le statut de favori pour la dernière étape entre Taha’a et Bora Bora.

EDT contrôle et a même de la réussite. En gagnant hier à Patio, les électriciens ont tapé du poing sur la table et montré qu’ils sont bien les plus forts.

Ils ont aussi profité de la mésaventure d’Air Tahiti (ama cassé) pour prendre la tête du classement général, avec deux minutes et trente secondes d’avance sur Team OPT, deuxième.

“On est très contents”, a réagi Rete Ebb, le barreur d’EDT, hier à l’arrivée. “L’objectif aujourd’hui était d’abord de marquer Air Tahiti, ils avaient une sacrée avance sur nous. Et aussi de faire attention à OPT et Shell”, a-t-il affirmé.

Dans cette mission, EDT a obtenu l’aide de deux Hawaiiens de Red Bull Wa’a. Rete Ebb explique : “Cela fait déjà cinq ans qu’on se connaît et on a déjà ramé beaucoup ensemble. Cette année, les copains hawaiiens ont un bon niveau. On a voulu les mettre avec nous et ça a bien marché, ils ont bien ramé et ils ont tenu jusqu’à la fin.”

Après la victoire de Red Bull à la Molokai Hoe il y a un mois grâce au renfort des Tahitiens d’EDT, les Hawaiiens avaient une dette. La voilà payée.

Hier, quatre rameurs d’EDT Va’a ont donc pu souffler. Seuls les deux piliers, Steeve Teihotaata et Rete Ebb, ont tenu leur place à bord.

Le peperu raconte l’étape dans le lagon de Raiatea et Taha’a : “Sur la première partie, on a bien profité des vagues des bateaux pour récupérer un maximum jusqu’à l’église (de Tiva). Après, on est revenus sur Paddling et c’était méchant le combat. Ils n’ont pas lâché, mais je pense qu’on a été plus fort qu’eux à ce moment-là. Et quand on a pris la tête, on n’a plus lâché. Il fallait aller chercher du temps pour avoir moins de pression demain (aujourd’hui).”

Il reste une étape. La plus longue et la plus difficile, pour décrocher le Graal sur la plage de Matira. Rete Ebb, le meilleur barreur du monde, sait par cœur ce qui l’attend : “Il va falloir marquer du monde. Air Tahiti est peut-être out, mais rien n’est joué. Il faudra faire attention à Paddling, Shell et OPT.”

Avec une avance confortable au classement général et le retour de son équipe type, EDT Va’a semble pourtant bien promis à sa quatrième victoire consécutive. 

 

Benoît Buquet

 

• Les classements : classement partiel Classement 2e étape

 

fare ara

En bref

Air Tahiti 19e et Tamarii CPS 20e
Alors qu’ils étaient au combat avec EDT dans les premières places de la course, Air Tahiti a cassé son balancier et a été obligé de s’arrêter plusieurs minutes pour réparer, disant adieu à ses rêves de titre.

Ils ne sont pas les seuls dans ce cas : Tamarii CPS a aussi été contraint de changer son balancier après une demi-heure de course. Les deux équipes ont terminé 19e et 20e de la deuxième étape hier, à huit minutes du vainqueur.

Bien sûr, Air Tahiti a perdu sa place de leader.

 

Chaud, chaud, chaud…

L’image spectaculaire a été montrée par TNTV en direct. Le cinquième rameur de l’équipage vétéran Fare Ara a sauté dans l’eau à mi-parcours pour abandonner ses partenaires. Exténué, il a préféré se jeter à la mer pour alléger la pirogue, plutôt que d’endurer plus de souffrance.

Il n’est pas le seul. De nombreuses pirogues ont terminé à cinq rameurs l’étape d’hier. « Le départ est donné trop tard. On démarre notre effort à dix heures, en plein soleil, c’est trop dur, on devrait partir beaucoup plus tôt », estime un rameur, pourtant expérimenté, mais qui a les mains pleines de crampes.

 

Photo 3 (paddling)

Paddling Connection, longtemps au combat avec EDT en tête, a terminé deuxième à une minute des vainqueurs. (© Benoît Buquet)

Photo 4 (combat Shell-OPT)

Shell et OPT se sont livrés un très long corps à corps. Cela va continuer : quinze secondes les séparent au classement général. (© Benoît Buquet)

Photo 5 (EDT déjà en jaune)

Hier, les rameurs d’EDT ont retrouvé leur maillot jaune sur le podium à Taha’a. Il leur reste 56 kilomètres à contrôler pour emporter leur 4e victoire de rang. (© Benoît Buquet)

Photo 6 (Fare Ara vétérans)

Chez les vétérans, les champions du monde Fare Ara ont terminé à cinq après l’abandon d’un rameur déshydraté, mais conservent malgré cela une confortable avance au classement général. (© Benoît Buquet)

 

39
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete