Habillage fond de site

Va’a – Hawaiki Nui Va’a (25e édition) : 1re étape (Huahine-Raiatea)

jeudi 3 novembre 2016

Les rameurs de EDT Va'a viennent de passer la ligne d'arrivée et se congratulent. (© Benoît Buquet)

Les rameurs de EDT Va’a viennent de passer la ligne d’arrivée et se congratulent. (© Benoît Buquet)

 

Au coude à coude avec le Team OPT B, EDT Va’a a réalisé un final époustouflant pour remporter cette première étape. OPT B et OPT A complètent le podium de la première étape, longue de 45 km entre Huahine et Raiatea. Aujourd’hui, une longue journée avec Taurea Va’a, Va’a Hine et la deuxième étape de Hawaiki Nui Va’a entre Raiatea et Taha’a  (26 km).

 

 

Alors que Hawaiki Nui Va’a vit son quart de siècle, il ne pouvait être question de débuter cette édition avec un favori qui ferait cavalier seul, sans adversaire à sa portée ! Et bien l’histoire aura fait particulièrement bien les choses puisque cette première étape fut un long et constant suspense. Que ce soit au départ, en milieu de chenal ou dans les dernières centaines de mètres de la course, le trio habituel des favoris – à savoir Shell Va’a, Team OPT et EDT Va’a – nous a offert un tel spectacle à rebondissements qu’il fallut attendre les derniers coups de rame pour connaître le vainqueur.

Au bout du compte, EDT Va’a s’octroyait la victoire, après avoir pris le plus mauvais départ des trois clubs favoris, mais en réalisant une remontée tout en maîtrise dans un premier temps, puis en fondant sur le Team OPT B qui avait pourtant acquis un écart d’une centaine de mètres au moment d’entrer par la passe Te Ava Piti à Raiatea.

 

De l’incertitude tout au long de la course

 

Une fois n’est pas coutume, le départ de Fitii allait être donné avec quelques minutes d’avance, pour enfin libérer un impressionnant peloton d’une centaine de va’a, impatients d’en découdre. Dès les premiers mètres, ce sont les deux équipages de Shell Va’a qui s’illustraient. Et si le Team OPT (A et B) était bien là aussi, c’était au milieu de quelques formations étonnantes issues des îles comme Tamarii Povai Va’a de Bora Bora ou Fare Ara de Huahine, ou bien encore de Tahiti comme Enviropol. EDT Va’a quant à lui, avait réalisé un départ prudent, pointant aux alentours de la dixième place au niveau de la passe de Fare.

La première sensation venait de Shell Va’a B qui cassait son ama au dernier virage, dans le lagon de Huahine. C’en était donc terminé des espoirs de victoire pour cet équipage, malgré le forcing qu’il s’imposait pour revenir de la dernière à la 10e place à l’arrivée. Comme toujours, la première demi-heure en haute mer se faisait sans choix véritable de cap. Pour tous, il s’agissait d’abord de tester ses adversaires, de tenter de les rattraper ou de s’échapper. Petit-à-petit, par contre, le flot des va’a s’étendait sur la largeur, comme si chacun voulait tenter sa chance sur un cap différent de ceux qui les précédaient !

Il devenait alors de plus en plus difficile d’évaluer les positions réelles des uns et des autres. Pourtant, il semblait bien que les deux équipages du Team OPT s’étaient portés en tête, avec Shell Va’a A et EDT Va’a (revenu sur la tête) à leur poursuite. Derrière, par contre, l’affrontement était direct et la bataille faisait rage entre Tamarii Povai Va’a, Hinaraurea, Enviropol, Moua Tamaiti no Papara, Team Tupuai, Air Tahiti et autres comme nos amis hawaiiens de Red Bull…

Compte tenu du fameux courant sortant de la passe Te Ava Pitii signalant l’entrée dans le lagon de Raiatea, le suspense était toujours entier pour savoir qui serait éventuellement le mieux placé pour ne pas avoir à subir son influence néfaste. Et il fallait bien constater que le Team OPT B était bel et bien en tête, à la faveur d’un bon surf réalisé durant la dernière heure de course ! Derrière, alors qu’on aurait pu croire à l’approche des deux motu, que OPT A et Shell Va’a A seraient les suivants à franchir la passe, on voyait au contraire EDT Va’a se positionner en deuxième place, accusant une soixantaine de mètres de retard seulement sur les premiers.

 

 

Un final haletant    

 

S’engageait alors un final exceptionnel, rarement vu sur cette première étape de Hawaiki Nui Va’a. Avec un mental d’acier et des coups de rame rageurs et aidé par les vagues de bateaux que Rete Ebb est venu volontairement chercher, EDT Va’a fondait littéralement sur le Team OPT B qui semblait ne plus avancer. Très vite, les deux va’a se retrouvaient à hauteur. Le ama de EDT Va’a allait même toucher assez violement le va’a de son adversaire, heureusement sans casse.

OPT B résistait quelques instants, puis lâchait prise… mais revenait encore à la charge, voulant ainsi maintenir le suspense le plus longtemps possible. Finalement, la plus belle dynamique était du côté des tenants de la victoire de l’an passé, qui finissaient par prendre une quarantaine de mètres d’avance au moment de franchir la ligne d’arrivée.

Le chronomètre affichait 3 h 23′ 38 » pour EDT Va’a ce qui, compte tenu de la chaleur et d’une houle irrégulière, était un temps très performant. Derrière, Le Team OPT B était crédité de 3 h 23′ 59 », soit à 21 secondes des leaders. Le Team OPT A affichait alors 1′ 43 » de retard et Shell Va’a A pointait à 3′ 44 ».

Ces écarts de temps seront déjà déterminants pour l’étape d’aujourd’hui entre Raiatea et Taha’a, sur une distance de 26 kilomètres où le fait de se positionner en tête est absolument capital pour ne pas avoir à subir les vagues des bateaux.    

Gérard Verdet     

 

 

capture-decran-2016-11-03-a-14-06-55

 

 

 

Retrouvez les classements de la première étape ci-dessous dans son intégralité :

EDT va’a remporte la première étape

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Samedi se tient l’élection de Miss France. Selon-vous Miss Tahiti sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete