Habillage fond de site

VA’A – Kevin Céran-Jérusalémy veut reprendre sa couronne

vendredi 28 juillet 2017

Kevin Céran-Jérusalemy Super Aito

Kevin Céran-Jérusalémy, troisième du Super Aito 2016, sera bien présent et candidat à la victoire. (©Photo : Thierry Brossard/archives LDT)


Le 26e Super Aito, point d’orgue de la saison de V1, a lieu demain, en deux étapes, à Tehoro à Mataiea. Une bagarre est attendue entre le tenant du titre Tutearii Hoatua et le champion du monde Kevin-Céran-Jérusalémy. Une mer forte est annoncée jusqu’à demain soir et pourrait contraindre les organisateurs à modifier le parcours.

 

C’est le sommet de la saison en va’a hoe (V1). Demain, samedi 29 juillet, les meilleurs rameurs solitaires du fenua, au nombre de 111, vont participer au 26e Super Aito, organisé en deux étapes sur le site de Tehoro à Mataiea.

Favori parmi les favoris, vainqueur de l’épreuve il y a deux ans, lauréat en juin de son quatrième Te Aito successif puis champion du monde de marathon en V1, Kevin Céran-Jérusalémy sera bien présent et candidat à la victoire.

Mais il devra faire face à une opposition plus relevée que lors des Mondiaux. Damas Ami, deuxième du Te Aito en juin après avoir longtemps tenu tête au favori, est encore un concurrent sérieux.

Tout comme les stars d’EDT Va’a, Steeve Teihotaata, deuxième du Super Aito 2016, et Rete Ebb, trois fois vainqueur de l’épreuve.

Parmi les sept étrangers inscrits, le Néo-Zélandais de Paddling Connection, Tupuria King, vice-champion du monde, pourrait se montrer.

Il y a un an, Kevin Céran-Jérusalémy avait fini troisième du Super Aito. “Je n’ai pas bien géré ma course et je l’ai payé dans le dernier tour”, avait-il expliqué, alors que l’on venait d’assister à la victoire surprise du junior Tutearii Hoatua.

Désormais senior, Tutearii Hoatua vient d’ailleurs défendre son titre en portant le dossard numéro un. Il a terminé à la quatrième place du dernier Te Aito, montrant une régularité prometteuse.

Parmi les jeunes prétendants, Révi Thon Sing, champion du monde junior, est capable de rivaliser avec les meilleurs, dans une course où toutes les catégories d’âge sont mélangées et qui est dotée d’un “price money” de 500 000 F pour le vainqueur.

 

Mer agitée à forte

 

Cette année, les promoteurs de l’événement ont décidé d’aller s’installer à Mataiea sur le site de Tehoro que les rameurs connaissent bien : le Super Tauati y a été organisé le 14 juillet.

Après un parcours en une seule étape l’an dernier, retour cette année à une compétition en deux temps.

Une première étape matinale (départ à 9h samedi) de 9,7 kilomètres dans le lagon, suivie d’une deuxième étape (13 h 30) plus difficile : 27 kilomètres, pour moitié en haute mer.

Les prévisions météo laissent songeur : une houle de sud-ouest de deux mètres est annoncée pour samedi. Le récif de Mataiea y sera totalement exposé.

Cette houle, croisée à des vents d’est annoncés à 20 nœuds (selon Windguru), devrait donner une mer bien formée au moment de passer, par l’extérieur du récif, l’extrémité sud de Tahiti. Météo France prévoit une “mer agitée à forte” jusqu’à samedi soir.

Cela donnera au mieux un superbe combat tactique entre surfeurs, au pire un rapatriement de la deuxième étape dans le lagon. “Nous avons un plan B si les conditions météo sont vraiment trop dangereuses”, explique l’organisateur Charley Maitere.

Le parc à va’a doit ouvrir aujourd’hui entre 12 heures et 17 heures. Tous les concurrents doivent y déposer leur embarcation pour la faire contrôler. Une dernière réunion d’information pour les sportifs est prévue aujourd’hui à 16 heures sur place.

 

Benoît Buquet

 

 

115
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete