Va’a – Kevin veut encore voir double

    vendredi 19 août 2016

    Céran-Jérusalémy

    Kevin Céran-Jérusalémy tentera, demain, de signer un deuxième doublé consécutif Te Aito-Super Aito. (Photo : archives sports)

     

    Super Aito (25e édition)

     

    Trois semaines après le grand écrémage du Te Aito, les meilleurs rameurs du fenua ont rendez-vous, demain, pour le Super Aito, le 25e du nom, au cours duquel Kevin Céran-Jérusalémy tentera de rééditer sa performance de l’an dernier.

     

    Ce sont près de 160 rameurs qui ont décroché leur invitation pour cet ultime bras de fer du top de la discipline.

    Cette année, le Super Aito se disputera finalement sur une étape unique (et ce pour la onzième fois depuis sa création), après avoir connu des éditions à deux, trois, voire même quatre étapes.

    Le départ et l’arrivée se feront devant le Tahiti Pearl Beach Resort avec, au programme, un circuit de 37 kilomètres entre l’hôtel de la côte est et la passe de Taaone, en passant par la passe de Arue.

     

    Sans Rete Ebb

     

    Parmi les qualifiés, on retrouve les 118 premiers du Te Aito Tane, ainsi que les meilleurs vétérans, les qualifiés des îles et six Hawaiiens.

    Cependant, tous ne seront pas sur la ligne de départ, demain à midi face à la plage du Tahiti Pearl Beach Resort à Arue. En effet, comme tous les ans, plusieurs rameurs ont décliné leur participation, et ce pour diverses raisons.

    Mais cette année un renoncement fait sensation, celui de Rete Ebb qui avait pris date depuis quelques temps pour une compétition de stand up paddle à l’étranger.

    L’absence de Rete, vice-recordman de victoire dans cette épreuve avec trois sacres (2011, 2013 et 2014), enlève sans nul doute une grosse épine du pied aux autres favoris, à commencer par le tenant du titre Kevin Céran-Jérusalémy, qui visera, demain, la conquête d’un deuxième doublé consécutif Te Aito-Super Aito, une performance que seul, jusque-là, le grand Lewis Laughlin a réalisé, et ce à… neuf reprises (1992, 1993, 1994, 1997, 1998, 1999, 2001, 2002, 2003).

    Comme pour le Te Aito (11 victoires), le premier extra-terrestre du va’a polynésien a placé la barre à une hauteur stratosphérique sur le Super (10 victoires).

     

    Rude concurrence

     

    Le vainqueur des trois derniers Te Aito sera de nouveau confronté à une rude concurrence entre champions qui se connaissent très bien, se craignent et se respectent.

    Steeve Teihotaata, troisième du Te Aito 2016, vainqueur en 2010 et deuxième l’an passé, aura forcément son mot à dire, tout comme Yoann Cronsteadt (2e du Te Aito 2016, vainqueur en 2012), Damas Ami, Kyle Taraufau (troisième l’an dernier après avoir remporté avec brio la deuxième étape), Hititua Taerea le champion du monde, Tupuria King le plus polynésien des rameurs néo-zélandais ; sans oublier la jeune garde (juniors) de notre va’a, Revi Thon Sing, Tuteiarii Hoatua, Hotu Poroi, Sly Ly Sao… qui se fera encore un malin plaisir à venir taquiner les favoris.

    Alors rendez-vous demain pour le choc V1 de l’année dont le vainqueur touchera un joli chèque de 500 000 Fcfp.

     

    Thierry Brossard

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete