Habillage fond de site

Va’a – Légère avance pour Tahiti devant la Nouvelle-Zélande

vendredi 20 juillet 2018

Trente-trois courses étaient au programme de la première journée des Championnats du monde de vitesse hier à Pirae. ■ A l’issue des finales, Tahiti possède une mince avance en nombre de médailles d’or sur la Nouvelle- Zélande : 8 à 7. ■ Les combats vont se poursuivre durant tout le week-end sur le plan d’eau de Taaone, avec des milliers de spectateurs attendus à Aorai Tini Hau. (© Jean-Marc Monnier)

Les Tahitiens se sont imposés dans l’une des plus prestigieuses courses de ces 18e Mondiaux de va’a sprint : celle sur 500 m en V6 hommes. (© Jean-Marc Monnier)


Trente-trois courses étaient au programme de la première journée des Championnats du monde de vitesse hier à Pirae. À l’issue des finales, Tahiti possède une mince avance en nombre de médailles d’or sur la Nouvelle-Zélande : 8 à 7. Les combats vont se poursuivre durant tout le week-end sur le plan d’eau de Taaone, avec des milliers de spectateurs attendus à Aorai Tini Hau.

“C’est très satisfaisant parce que les hommes ont récupéré toutes les médailles d’or qu’on avait perdues il y a deux ans en Australie, et les juniors aussi”. Cette petite phrase du chef de la délégation tahitienne à ces 18e Championnats du monde de va’a vitesse, Gordon Barff, résume bien la situation que l’on a connue, hier, lors de la première des six journées de ces mondiaux qui réunissent plus de 2 100 compétiteurs à Pirae.

Pour autant, à l’issue des quelques 33 courses de la journée, dont certaines entrant dans le cadre du Va’a Mata’eina’a Contest, les Tahitiens restent au coude à coude avec les Néo-Zélandais qui n’ont qu’une seule médaille d’or de retard : 8 pour Tahiti contre 7 pour Aotearoa.

“Il faut saluer la très belle performance en V12 du mélange des juniors garçons de Bora Bora et l’équipe de Mahonahine de Hiromana Flores. Et un grand coup de chapeau également au parava’a qui nous permet d’être en tête en terme de médailles d’or par rapport à la Nouvelle-Zélande”, ajoutait Gordon Barff, hier, après la dernière course remportée nos aito en V6 500 m Hommes, devant ceux du pays du long nuage blanc.

Juste avant, les Tahitiennes avaient elles eu moins de réussite, s’inclinant de seulement deux centièmes de seconde face aux Néo-Zélandaises. Toujours sur 500 m, mais en parava’a hommes (VL3), Patrick Viriamu n’avait, lui, laissé aucune chance à ses poursuivants.

 

 

Cinq médailles d’or en parava’a

 

 

Il conserve ainsi une médaille d’or qui permet à Tahiti de terminer la journée la tête haute, avec un total de cinq titres en parava’a, deux en V6 et un en V12. Mais attention, aucun relâchement n’est toléré, notamment chez les filles qui ont déjà laissé deux médailles d’or s’échapper hier au profit des Néo-Zélandaises.

Dans les jours qui viennent, la lutte sera rude et les centaines d’étrangers présents ne sont pas là pour faire de la figuration. L’Australie a par exemple déjà gagné deux médailles d’or, au cours de cette première journée.

 

Jean-Marc Monnier

 

programme va'a

Cliquez sur la vignette pour l’agrandir

va'a résultat

Cliquez sur la vignette pour l’agrandir

2 OR V6 500m H

Gordon Barff (à droite) et Rodolphe Apuarii (à gauche) peuvent être fiers de leur sélection, médaillée d’or en V6 500 m hommes. (© Jean-Marc Monnier)

3 OR V6 500m JH

OR V6 500m JH.

5 Taiarapu

Taiarapu.





0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete