Va’a – STC Mahina Race : Yoann Cronsteadt remonté à bloc

    lundi 9 mars 2015

    Les organisateurs s’attendaient sans nul doute à une participation plus nombreuse samedi pour ce troisième rendez-vous de la saison, le troisième également en va’a ho’e. Il n’empêche que, comme pour chaque compétition, la lutte a été intense à tous les niveaux de la course.
    En tête bien sûr, où l’explication finale de la grande course de 23 kilomètres (Mahina-Papeete-Mahina) s’est jouée entre trois hommes, Yoann Cronsteadt le futur vainqueur, Manutea Millon et Terama Estall qui ont fait pratiquement toute la remontée au coude à coude.
    Un peu distancé par ces deux derniers au passage à l’entrée dans la passe de Papeete, Yoann Cronsteadt a mis à profit la remontée, un art dans lequel il excelle, pour revenir très vite sur les deux hommes de tête. Ces trois rameurs ont ainsi cheminé de concert jusqu’à ce que, à l’approche de la Pointe Vénus, Terama ne lâche prise, laissant Yoann et Manutea se disputer la victoire.
    Finalement, le sociétaire de Shell Va’a a pris quelques mètres d’avance, que son rival d’EDT Va’a ne parviendra pas à combler, pour clôturer les 23 kilomètres du parcours en 2 h 01’ 51”.
    Comme attendu, la troisième marche du podium est revenue à Terema Estall, suivi de deux rameurs de Hinanaurea, Tuatini Makiroto et Viriamu Ravetupu.
    Chez les vétérans 40 ans qui avaient la même distance à parcourir, la victoire est revenue à René Itchner (CMIT Moana), dixième au scratch.
     
    Les autres vainqueurs
     
    Les cadets (4), juniors (7), vétérans 50 ans (4) et dames (7) étaient, eux, en lice sur le parcours classique Pointe Vénus-Taaone-Pointe Vénus. Ces rameurs se sont élancés en même temps que les seniors de la plage mais ont donc viré à la passe de Taaone avec en tête Revi Thon Sing (Maona A Hine) qui n’aura jamais lâché la première place jusqu’à l’arrivée des quatorze kilomètres parcourus en 1 h 11’ 26”, devant ses deux suivants immédiats, Abel Teriitemataua (Mou’a Tamaiti no Papara) et Kevin Kouider (Shell Va’a).
    Lister Pupu (EDT Va’a) s’est avéré le meilleur chez les cadets, tout comme Wilson Godfrey (Ruahatu) chez les vétérans 50 ans et Marguerite Temaiana (Team Mata Are) chez les dames.
    Le quatrième rendez-vous de la saison sera toujours en V1, et ce dès ce samedi 14 mars à Taaone avec la Teva Import Race.
     
    Thierry Brossard

    Yoann Cronsteadt, vainqueur : “J’étais venu pour l’entraînement”

    Yoann, le soleil tapait fort aujourd’hui…
    Effectivement, les conditions étaient difficiles, principalement en raison de la chaleur, surtout avec un départ donné à midi et demi. Comme hier (vendredi), on s’était entraîné avec l’équipe, j’étais surtout venu pour l’entraînement. Je ne pensais pas du tout à gagner, vu aussi que Manutea (Millon) est très en forme actuellement comme il l’a prouvé aujourd’hui et une semaine plus tôt sur la Arii Hoe. Il n’y a pas à dire, ce sont les entraînements qui paient.
     
    Comment as-tu géré ta course ?
    Au départ, j’étais surtout venu pour l’entraînement comme je te l’ai dit. Puis, petit à petit, j’ai vu que j’étais bien. Avec la remontée au vent, qui me convient bien, j’ai pu revenir sur les deux hommes de tête, Manutea (Millon) et Terema (Estall). Après, j’ai essayé de gérer ma vitesse par derrière, puis pousser sur la fin. Quand il y en avait un qui donnait, il fallait réagir tout de suite. J’avoue qu’à la fin c’était à l’arrachée pour moi, car il me manque encore un peu d’entraînement, et puis il y a un peu de laisser aller.
     
    Quels sont tes objectifs cette saison ?
    Comme tous les ans, les grandes courses en V6 avec mon club et les courses majeures en V1 que sont le Tiurai, le Aito et le Super Aito. Je participerai à d’autres courses V1 mais elles me serviront surtout à préparer ces trois grands rendez-vous. Par équipes, la pression est maintenant sur les épaules d’EDT Va’a qui a fait une très belle saison 2014. À nous de retrouver notre rang. J’ai confiance dans l’équipe car il y a beaucoup de talents. Nous avons la chance d‘avoir un leader comme Kevin (Céran-Jérusalémy), il est en grande forme, c’est lui qui tire notre paquet. Je tiens à le remercier, c’est un exemple pour nous. Avec lui, on va faire de grandes choses, je le sens, d’autant plus que l’effectif est vraiment de qualité. La première grande course, celle du 28 mars (la Va’a News Race), nous permettra de nous faire une première véritable idée de notre potentiel.
     
    Propos recueillis par T. Brossard

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete