Va’a (super aito) – Super Rete à domicile

    lundi 31 juillet 2017

    rete ebb

    Rete Ebb s’est offert une quatrième victoire sur le Super Aito après celles de 2011, 2013 et 2014. (© Vaitiare-Pereyre Gobrait)


    Au terme de deux courses à rebondissement, c’est Rete Ebb qui a été sacré Super Aito 2017 devant Kevin Céran-Jérusalémy et Manutea Millon. Pour la première fois de l’histoire du Super Aito, c’est sur le site de Tehoro à Mataiea que s’est déroulée, samedi 29 juillet, la 26e édition. Le départ raté de Kevin Céran-Jérusalémy lors de la deuxième étape lui a coûté le titre.

    Après 2011, 2013 et 2014, Rete Ebb a revêtu, samedi, sa cape de Super Aito succédant ainsi à Tutearii Hoatua. Et c’est chez lui, dans sa commune de Mataiea, que le rameur d’EDT Va’a a fait des étincelles. En deuxième position, on retrouve le rameur de Shell Va’a, Kevin Céran-Jérusalémy, Manutea Millon complétant le podium.

    Il ne fallait pas être trop frileux, car le beau temps n’était pas au rendez-vous, samedi, sur la côte ouest de l’île. Organisée cette année sur le plan d’eau de Mataiea, l’édition 2017 du Super Aito a accueilli au total une bonne centaine de rameurs.

    Le départ du prologue a été donné à 9 heures sous la pluie mais avec un lagon plutôt calme. Et c’est le aito néo-zélandais Tupuria King qui a pris d’emblée la tête de course. Le rameur de Paddling Connection, poursuivi tout au long de la descente avec le vent dans le dos par la crème de la crème : Hititua Taerea, Rete Ebb, Manutea Millon, ou encore Kevin Céran-Jérusalémy, a tenu la dragée haute à ses adversaires sur une bonne partie du parcours.

    C’est au moment du demi-tour que le Maori s’est fait doubler en heurtant la bouée. Dans la remontée, le combat est devenu de plus en plus ardu. Hititua Taerea et Taaroa Dubois se sont disputé la première place au niveau du plan d’eau de Tehoro, tandis que Kevin Céran-Jérusalémy est revenu petit à petit sur eux. Et sur le retour, environ 500 m avant l’arrivée, Kevin s’est retrouvé au coude à coude avec Hititua.

    C’est donc une victoire sur le fil que Kevin a remporté au terme d’un beau duel. “J’étais classé dans les dix et quand j’ai vu que je revenais facilement sur les premiers, j’ai tout donné. Je savais que je pouvais gagner !”

     

    Kevin Céran-Jérusalémy s’est fait piéger

     

    Le départ de la seconde course a été donné à 13 h 30. Si contrairement à la première étape, le soleil était revenu, l’océan était par contre devenu bien trop agité. C’est pour cela que les organisateurs ont été contraints de modifier le parcours initialement prévu à l’extérieur du récif, pour des raisons évidentes de sécurité.

    Les rameurs étaient un peu moins nombreux car la casse du matin et la modification de dernière minute du parcours en ont rebuté plus d’un. Les rescapés se sont donc finalement affrontés sur le même circuit que celui du matin, mais à effectuer trois fois. Comme sur le prologue, les meilleurs ont mis du rythme. Par contre, Kevin s’est retrouvé piégé dès le départ dans le paquet. Malgré une grosse remontée, il allait cependant perdre sa place de leader.

    “Sur cette seconde étape, je devais gérer les deux premiers tours et tout donner à la fin. Malheureusement ça ne s’est pas tout à fait passé comme ça. J’ai pris un mauvais départ et, du coup, je pense que j’ai dû un petit peu trop me cramer sur les deux premiers tours. Je reviens de loin, ce n’est pas évident de rattraper tout le monde quand tu as pris un mauvais départ. Heureusement que j’ai un sacré mental et que je n’ai rien lâché jusqu’à la fin ! J’y ai cru jusqu’au bout et perdre de quelques secondes… Je m’en mords les lèvres.”

    Par contre pour Rete Ebb, c’est tout sourire qu’il franchissait la ligne d’arrivée. Le rameur d’EDT Va’a venait de remporter son quatrième Super Aito (2011, 2013, 2014).

    “Je suis très content de cette victoire. Ça me tenait vraiment à cœur de gagner ici, chez moi. Le plus dur c’était de tenir ce qui ont voulu s’échapper. La stratégie c’est que, quand un passe, il faut coller et récupérer à coté. Sur le dernier passage, je ne savais pas qui était derrière. Comme ligne de mire, je n’avais que mon petit cousin Manu (Manutea Millon) et c’est lui qui m’a boosté. C’est au virage que j’ai vu que Kevin était quand même loin derrière. Du coup, je me suis dit qu’il ne fallait plus lâcher et qu’il fallait envoyer jusqu’à la fin.”

    La deuxième étape fut donc de toute beauté avec Paia Tamaititahio (Shell Va’a) qui s’est échappé dès les premiers mètres. Imposant à ses poursuivants une grosse cadence, il gardait la tête plus de la moitié du premier tour. Ensuite, au niveau de la passe de Rautirare, le Maori Tupuria King prenait le relais.

    À partir de là, c’est un beau combat que se sont livré les grosses pointures du va’a. Rete Ebb, resté en embuscade, a pris le contrôle de la course au deuxième tour et n’a pas faibli. Après un duel accroché entre Tupuria King et Manutea Millon, le Maori a ensuite baissé de rythme se laissant également doubler par Kevin Céran-Jérusalémy.

    Le rameur de Shell Va’a avait mis les bouchées doubles sur le dernier tour pour tenter de récupérer le temps perdu… Mais pas assez pour détrôner super Rete.

     

    Vaitiare Pereyre-Gobrait

     

    va'a te aito

    vaa aita

     (© Vaitiare-Peyrere Gobrait)

    public vaa aito

    Les supporteurs ont répondu présents, même sous la pluie. (© Vaitiare Preyre-Gobrait)

    IMG_8836

    (© Vaitiare Preyre-Gobrait)

    IMG_8857

    (© Vaitiare Preyre-Gobrait)

    IMG_8869

    Rete Ebb a fourni son effort au deuxième tour de la seconde étape pour prendre la tête de la course et filer vers le titre suprême. (© Vaitiare Preyre-Gobrait)

    IMG_8901

    (© Vaitiare Preyre-Gobrait)

    IMG_8903

    (© Vaitiare Preyre-Gobrait)

    IMG_8916

    (© Vaitiare Preyre-Gobrait)

    Super Aito 1

    (© Vaitiare Preyre-Gobrait)

     

      Edition abonnés
      Le vote

      Seriez-vous prêt à accepter de travailler avec une patente si un employeur vous indiquait qu'il ne peut pas vous salarier ?

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete