Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Va’a – Les Tahitiens, ces marathoniens

vendredi 30 juin 2017

Kevin Ceran Jerusalemy

Kevin Céran-Jérusalémy, champion du monde en V1 open masculin mercredi. (© Photo : Benoît Buquet)


Lors des dix courses déjà disputées, les Tahitiens, spécialistes des longues distances, ont remporté sept médailles d’or et sont montés sur le podium à chaque fois.

Quoi qu’il advienne au cours de cette dernière journée aujourd’hui, la Polynésie française est déjà assurée de finir en tête du tableau des médailles de ces premiers Championnats du monde de va’a longue distance. À domicile, la sélection tahitienne n’a rien laissé au hasard. Après une première journée en bronze mardi, les rameurs locaux ont tout raflé hier et avant-hier.

Hinatea Bernadino, titrée en V6 et en V1 féminin, Kevin Céran-Jérusalémy, champion du monde en V1 masculin, Revi Thon Sing, vainqueur chez les juniors, et Chevalier Hikutini, chez les vétérans, ont tous dominé largement leur course en reléguant leurs adversaires à plusieurs minutes.
En V6, après la victoire de l’équipage Teva de Hinatea Bernadino dans la catégorie open femmes mercredi, les masters et les juniors masculins, venus
des Raromatai, ont à leur tour produit une démonstration hier.

La pirogue des vétérans de Huahine (Matairea Fareara) et celle des taurea de Bora Bora n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires.
Chaque victoire tahitienne est construite selon le même scénario. Spécialistes des courses longue distance comme la Hawaiki Nui, les rameurs du fenua savent observer leurs adversaires pendant les premiers kilomètres, puis prendre le large en optimisant le surf dans les vagues de l’océan.

 

Les conditions météorologiques, qui se sont dégradées hier avec l’arrivée d’un fort vent de nord-est accompagné de grains, n’ont fait que renforcer la domination des Tahitiens. “Nous qui ramons des longues distances depuis longtemps, c’est un accomplissement pour toute une équipe. C’est une reconnaissance pour une génération de rameur : tous ceux qui rament depuis vingt ans à la Hawaiki Nui, ce sont tous des champions du monde”, a réagi hier Jean-Luc Eychenne, champion du monde en V6 masters. 

 

Benoît Buquet

 

 

 

Capture d’écran 2017-06-30 à 11.24.31

 

Capture d’écran 2017-06-30 à 11.24.48

24
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete