Va’a – Tetiaroa Royal Race – Départ demain de la 1ere édition

    jeudi 15 septembre 2016

    va'a

    La Tetiaroa Royal Race deviendra-t-elle une étape du futur circuit mondial de va’a ? C’est le vœu qui a été émis mardi à la mairie de Arue. (Photo : Jean-Marc Monnier)

     

    Ça va ramer fort sur 162 km

     

    La première édition de la Tetiaroa Royal Race a démarré, hier soir dans les jardins de la mairie de Arue, par une cérémonie d’ouverture riche en couleur, avec un accueil assuré par un orchestre local, un orero de bienvenue, une prestation de la troupe Ahutoru Nui et une présentation de l’association organisatrice, sans oublier la bénédiction et le mini concert de John Gabilou.

     

    Après le côté festif, place au volet sportif avec la pesée des va’a qui démarre cet après-midi sur le site du Tombeau du roi, toujours à Arue. Chacun des treize équipages engagés devra faire contrôler le poids de son V6 qui ne pourra être inférieur à 150 kg, comme c’est le cas sur Hawaiki Nui Va’a par exemple.

    À l’issue de cette pesée, les pirogues seront entreposées dans les jardins de l’église protestante. Ensuite, plus personne ne devra y toucher ni y apporter quelques modifications avant le départ de la course. Celui-ci est prévu demain matin, à 7 h 30 précises, en baie de Matavai. Les compétiteurs devront ramer non-stop pendant la première demi-heure.

    En effet, les premiers changements ne seront pas autorisés avant 30 minutes, puis laissés ensuite à la libre appréciation des coaches. L’arrivée de la première étape est prévue 4 heures plus tard devant l’atoll de Tetiaroa où une ligne fictive sera tracée entre le récif et le navire Tahiti Nui IX.

    Mais les navires hors catégorie ne pourront pas suivre les pirogues jusque-là. Ils devront faire demi-tour bien avant, en fonction de leur classe de navigation, les plus gros bateaux devant eux aussi repartir vers Tahiti avant la nuit, aucun mouillage n’étant possible aux abords de Tetiaroa.

     

    Futur étape du circuit mondial de V6

     

    Le lendemain, samedi, rebelote, mais dans l’autre sens : les douze équipages -The Brando Va’a, invité, ne fait que l’étape aller- prendront le départ de Tetiaroa à 8 heures, après la prière. Leurs vœux de victoire ne seront récompensés qu’après 62 km de course, et non 60 km comme initialement prévu.

    Nous avons souhaité, avec le comité de course, rajouter une bouée au niveau du Tahara’a pour que les équipages viennent longer la côte et se rapprochent du littoral de Arue, afin que le public puisse les voir et les encourager depuis la côte ou à bord de bateaux accompagnateurs”, expliquait Tamatoa Perez, coach et président de l’association Tetiaroa Royal Race, lors de la réunion de préparation qui s’est tenue mardi matin à la mairie de Arue.

    Le public pourra venir regarder la course, aussi bien au départ qu’à l’arrivée, sur la colline du Tahara’a”, précisait à cette occasion le tavana, Philip Schyle. D’autres moyens pour suivre la course seront mis en œuvre, aussi bien en télévision qu’en radio et sur Internet grâce aux couvertures médiatiques de Polynésie Première et de TNTV notamment.

    La presse écrite sera également de la partie aussi bien sur le plan local que national. Un journaliste de La Tribune est venu à Tahiti pour couvrir la course, en attendant une médiatisation plus large qui devrait s’accroître sur le plan international au fil des éditions.

    Nous voulons que cette course devienne une étape du futur circuit mondial de va’a. Nous sommes convaincus que l’on peut y arriver. À l’avenir, nous prendrons les meilleurs équipages des États-Unis, de Nouvelle-Zélande, d’Australie et de Hawaï que nous confronteront avec le top 10 local, pour avoir notre total d’une quinzaine d’équipages engagés”, a également indiqué Dick Bailey, responsable du groupe TBSA, devant les médias.

    On saura donc samedi, à l’issue de la seconde étape, en milieu de journée, qui décrochera le titre. Quant à la cérémonie de remise des prix, elle aura lieu lors d’une grande soirée animée par le Team Kikiriri, engagé lui aussi, mais pour la partie dansante de la course.

     

    Jean-Marc Monnier

     

        Retrouvez dans notre édition du Jeudi 15 septembre 2016 :       

    • 4 questions à : Charley Maitere, Organisateur de la course – “Il faut s’attendre à du très dur”
    • Les inscrits
    • Le Programme
    • Les catégories de navigation

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete