Va’a – Tetiaroa Royal Race – Présentation du club d’EDT Va’a

    lundi 12 septembre 2016

    EDT

    L’équipage en lice à la Tetiaroa Royal Race sera un mixte entre les équipes A et B d’EDT Va’a. (Photo : Jean-Marc Monnier)


    Le plein d’énergie pour la crème des rameurs

     

    Vainqueure à Molokai en 2014, à Hawaiki Nui Va’a, à la course Polynésie Première en 2012, 2014 et 2015, au Défi Vaa News, à la Faati Moorea et à la Tahiti Nui l’an dernier, EDT cherche à ouvrir son compteur de victoire cette année.

    Et la Tetiaroa Royal Race pourrait bien sourire à cette équipe qui détient le plus beau palmarès de ces dernières années.

    Notre équipage sera constitué d’un mixte entre l’équipe A et l’équipe B”, indique Heiarii Mama, entraîneur d’EDT Va’a.

    Vu que nous avons perdu quelques rameurs, nous avons pioché dans les meilleurs de la B. J’ai aussi fait un classement par rapport au dernier Te Aito et au Super Aito”, poursuit le coach.

    La crème des athlètes d’EDT sera donc présente sur la ligne haute tension qui reliera Arue à Tetiaroa, les 16 et 17 septembre prochains.

    Et pour que le courant passe bien, un programme d’entraînement strict et rigoureux a été imposé aux rameurs pour qu’ils fassent le plein d’énergie le jour de la course.

    Le coach a établi un planning minutieux que les rameurs doivent respecter. Les entraînements sont variés et difficiles. Il est vrai que la nouvelle génération des rameurs adore le surf en pirogue et profite au maximum de régler leurs performances. Ils effectuent les entraînements par vent lors de leur sortie de la rade de Taapuna, Papeete ou Taaone”, explique Yvonnick Raffin, le président du club.

    L’objectif de ce dernier est clair, net et précis : “Nous faisons partie des élites, donc bien évidement, comme toutes les grandes écuries, l’objectif est de gagner la première place. On profite aussi de cette course pour jauger les équipes adverses dans un premier temps et pour peaufiner les derniers entraînements avant les deux dernières grandes courses de l’année : Molokai et Hawaiki Nui”, ajoute Yvonnick Raffin.

    À noter enfin que l’équipe récupérera dans ses rangs une des pièces maîtresses de sa mécanique énergétique, Steeve Teihotaata, parti défendre son titre à la 11 City Sup Tour, course de paddle qu’il avait remportée l’an dernier aux Pays-Bas et où il a terminé troisième cette année après cinq étapes âprement disputées.

     

    Jean-Marc Monnier

     

        Retrouvez dans notre édition du jour :       

    • Parole à : Heiarii Mama, Coach d’EDT Va’a
    • L’équipage d’EDT Va’a

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete