Va’a – Tetiaroa Royal Race – Présentation du club Tereva Tane Va’a Rairoa

    mardi 13 septembre 2016

    tereva

    Les rameurs de Tereva Tane Va’a Rairoa viendront de Rangiroa avec le sourire mais n’envisagent pas de ne faire que de la figuration sur cette première édition de la Tetiaroa Royal Race. (Photo : DR)


    De l’ambition en provenance de Rangiroa

     

    Aux Tuamotu, le va’a est plus qu’un sport, c’est un art de vivre ainsi qu’un moyen de transport permettant d’aller d’un motu à un autre ou d’aller à la pêche.

    Deux solides équipes de rameurs paumotu tenteront donc de tenir la dragée haute aux grandes équipes tahitiennes lors de cette première édition. Parmi elle, Tereva Tane Va’a Rairoa, dont le responsable insiste sur la sélection rigoureuse qui a été faite parmi les rameurs de l’atoll.

    Ici, à Rangiroa, on a du mal à trouver quelque chose de sérieux. Mais avec du travail, on a vu que l’on pouvait faire de bonnes choses, alors on s’est mis d’accord pour monter une équipe sérieuse”, explique Jean-Pierre Tavita.

    Ici il y a pas mal de bons rameurs, mais pas assez de leaders, trop de blabla. Ce qui fait que cela n’aboutit jamais. Par contre, avec cette bande de copains qui rame souvent, on a pu constituer un bon équipage et je rame aussi avec eux. Mon barreur sera Vetea Toi qui est originaire de Rangiroa mais qui rame avec Team OPT sur Tahiti. Mon capitaine sera Roberto Tahaia qui est lui aussi de Rangiroa. Nous aurons aussi mon petit frère Tahiri Tavita qui est lui aussi de Rangi mais qui rame avec les juniors de Shell”, poursuit le coach qui est également rameur et président du club.

    Son objectif pour cette course : “Casser le nombre douze qui nous poursuit et passer la barre des dix”.

     

    En effet, ce jeune club créé le 20 novembre dernier s’est classé douzième au général de toutes les courses auquel il a pris part jusqu’à présent, à savoir la Va’a News, la Polynésie Première et la Faati Moorea. Pour conjurer le sort, la préparation est menée tambour battant ces derniers jours.

    Nous avons la chance de vivre sur un atoll avec deux passes opposées, celles de Avatoru et Tiputa. En ramant d’une passe à l’autre, nous avons alors deux terrains de jeux différents sur lesquels nous nous entraînons : le lagon et le large. Nous pouvons alors avoir le vent et la houle de travers, à l’aller et/ou au retour”, précise Jean-Pierre Tavita.

    L’investissement réalisé par ces îliens qui ont été obligés d’organiser des levées de fonds pour trouver de quoi financer ce déplacement sera-t-il payant, sachant que chacun des rameurs a payé le billet de sa poche ?

    Espérons-le, et remercions au passage la commune de Rangiroa qui a apporté son aide avec la mise à disposition d’un bateau pour l’aller-retour jusqu’à Tetiaroa.

     

    Jean-Marc Monnier

     

        Retrouvez dans notre édition du Mardi 13 septembre 2016 :       

    • Parole à : Jean-Pierre Tavita, Coach de Tereva Tane
    • L’équipage de Tereva Tane

     

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete