Habillage fond de site

Vahine Fierro : « J’ai suivi mon programme : surfer libérée »

jeudi 11 janvier 2018

vahine fierro

Vahine Fierro n’aura pas manqué de serrer dans ses bras le trophée de la consécration en junior. (Photo : WSL/Matt Dunbar)

“J’avais tellement d’adrénaline que je n’ai pas dormi hier soir (mercredi) !” Mais qui aurait pu ?

Propulsée un peu plus loin dans ses rêves et ses ambitions, la Tahitienne Vahine Fierro  n’arrivait toujours pas à réaliser hier, au surlendemain de sa victoire aux Championnats du monde junior, qu’elle était enfin arrivée au sommet de cette catégorie.

“J’ai du mal à réaliser que je suis la nouvelle championne du monde junior. Ça a été une longue compétition avec beaucoup de jours “off”, mais j’ai suivi mon programme que j’avais fait avec papa à la lettre : surfer libérée, faire du sport, bien manger et surtout ne pas être impatiente.”

Et dire qu’elle a bien failli ne pas être présente à  Kiama en Australie cette semaine. N’ayant terminé “seulement” que cinquième de la zone Europe, elle n’était pas qualifiée d’office. En effet, seules les deux premières de cette région pouvaient y participer (la Portugaise Teresa Bonvalot et la Britanique Ellie Turner, NDLR). Mais  grâce à ses résultats exceptionnels obtenus en 2017, la World Surf League a décidé de lui accorder une wild card.

La nouvelle annoncée début décembre a été accueillie avec soulagement et  dans l’enthousiasme général chez les Fierro.

“Elle méritait largement sa wild card car son parcours cette saison a été fabuleux”, a lâché son papa, encore sous le coup de l’émotion après le titre de sa fille.

Sur le circuit du Qualifiyng Series, Vahine Fierro a tout simplement remporté une épreuve cotée 1 000 points (Turtle Bay Resort Pro) et a été finaliste de trois autres (Papara Pro Vahine Open Tahiti, Wahine Pipe Pro et le Caparica Pro).

Enfin, elle a mis encore plus d’intensité dans sa fin de saison en décrochant un quart de finale à Port Stephens en Australie, lors de la dernière étape de l’année. Les organisateurs WSL ont été subjugués par la native de Huahine qui a su les envoûter.

 

Elle rentre chez les grandes

 

Mardi soir en Australie, mise à part son entame pénible du round 1 face à l’Américaine Kirra Pinkerton et  la Sud-Africaine Kayla Nogueira où elle terminera tout de même première, sa prestation d’ensemble fut dantesque.

Sa colossale force de travail développée encore et encore auprès de son entraîneur Hira Teriinatoofa et les conseils avertis de Mathias Maallem de l’équipe Roxy, un de ses sponsors, ont fait des merveilles sur le spot de Bombo Beach cette semaine.

“Je me suis dit, je n’ai pas mis tout cet effort pour perdre. Donc, j’ai fait super attention à ne pas me faire piéger par les vagues compliquées du spot. De toute façon, mon objectif était d’arriver en finale.”

Au round 3, face à la Brésilienne Taina Hinckel et la Portugaise Teresa Bonvalot, Vahine a très vite imposée ses griffes en scorant un solide 8,17 points complété par un 5,33 points, lui assurant une victoire facile.

“Il a fallu enchaîner les séries jusqu’à la finale, c’était  harassant. Mais j’ai réussi à avoir les bonnes vagues, notamment les gauches que j’ai bien négociées.”

Usée, émoussée, épuisée, Vahine Fierro ? Jamais de la vie. La jeune fille de 18 ans a allié les gestes soyeux et d’autres plus violents pour hacher menu l’Américaine Kirra Pinkerton (12 contre 8,10 points) en quart, puis la Brésilienne Taina Hinckel (11,67 contre 9 points) en demies.

Enfin, “la finale contre Summer Macedo a été assez tranquille finalement car j’ai eu mes deux bons scores (7,50 et 5,33 points) dans les cinq premières minutes. Ensuite, il en restait 30 et il n’y avait plus grand-chose à se mettre sous la dent.”

La Hawaiienne (6,36 points) s’est donc littéralement cassée les dents sur  le tempérament en acier trempé de la Tahitienne qui fait aujourd’hui ses adieux au circuit juniors.

“Il s’agissait de ma première participation aux Mondiaux juniors et je gagne, c’est énorme pour ma dernière saison  dans cette catégorie. Maintenant, je me consacre entièrement au QS.”

Elle sort donc par la grande porte du circuit junior et entre par celle plus petite –humilité oblige– de celui du Qualifying Series, l’antichambre de l’élite mondiale.

Un circuit qu’elle a découvert pour la première fois l’an dernier et où elle a fait une apparition ambitieuse, magnifiée par une place de 28e mondial.

Vahine Fierro, qui garde pour objectif  de se qualifier le plus vite sur le Championship Tour, sait qu’il faudra être performant sur le QS qui débute pour elle dès la semaine prochaine aux États-Unis avec la Florida Pro (18 au 24 janvier). Pas de répit pour les braves.

 

M.Tr.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, sera au fenua à partir du 21 janvier. Pensez-vous que sa venue sera :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete