Vaimiti met la main à la pâte

    mardi 27 octobre 2015

    Vaimiti Teiefitu partira dans deux semaines pour la métropole, où elle rejoindra les 30 autres candidates au titre de Miss France.  Sport en grande quantité, et récupération au compte-gouttes, collecte de fonds et cours de culture générale, mais aussi d’esthétique : Miss Tahiti a un programme chargé. Nous l’avons suivie hier lors d’un cours particulier de coiffure.

    “Tu pars de la racine avec le peigne, et dès que tu as du volume, tu passes le fer à lisser.” Nouvelle leçon, nouveau savoir-faire pour la jeune élève en prépa-HEC. Hier, Miss Tahiti 2015 était à Punaauia chez Heirani, l’un des coiffeurs qui officient en coulisses de l’élection de beauté. “C’est toujours un plaisir de travailler avec elle, elle est sympathique. Niveau cheveu, elle a une très bonne base, c’est super-facile à travailler, je suis ravi de le faire”, explique-t-il, avant de guider Vaimiti, pas à pas, dans la méthode pour obtenir une coiffure “à la vénézuélienne”, débordante de boucles comme en sont friandes les Sud-Américaines.
    Vaimiti, qui a entamé depuis cinq ans sa carrière de modèle, a déjà travaillé avec Heirani, mais jusqu’à présent elle ne se souciait guère de ce que ces petites mains pouvaient réaliser sur sa superbe chevelure, ni comment. Il en va différemment aujourd’hui : “ C’est pour optimiser mes chances”, explique la belle.
    Contrairement à Miss Tahiti, le comité Miss France ne prévoit pas coiffeur et maquilleur pour les candidates, hormis lors des shootings.” Du réveil jusqu’au coucher, la représentation ne s’arrête pourtant jamais, et il s’agit donc d’être impeccable et tirée à quatre épingles en permanence. “Le comité Miss France a envie de voir une candidate qui doit s’apprêter toute seule.”

    “J’ai envie d’être en cours”

    En plus de la coiffure, où Vaimiti se familiarise avec le crêpage de chignon, mais aussi le “déporté”, “les coques effet Brigitte Bardot”, elle suit également des cours de maquillage avec Orama Noble, ne poursuivant qu’un objectif : “Je me lèverai deux heures avant les rendez-vous avec le comité pour faire une heure de sport, et une autre pour le maquillage et la coiffure. Mais, pour l’instant, cela me prend plus”, rigole-t-elle, consciente du changement opéré en quelques mois. “Pour aller en cours, avant, je ne me brossais juste les cheveux ; là, c’est tout un truc.” Les douze travaux de Vaimiti ne s’arrêtent pas là. Pour récolter des fonds, elle a passé trois jours en cuisine la semaine dernière, confectionnant plus de 1 500 cookies qu’elle a livrés à ses clients.
    Sa nouvelle notoriété et l’expérience sous les projecteurs ne la détournent pas de son objectif : “Parfois, j’ai l’impression de ne pas être à ma place, cela me manque, j’ai envie d’être en cours, d’apprendre. J’y vais quand je peux, mais, en ce moment, c’est assez intense. Heureusement, mes professeurs sont compréhensifs. Mais je suis sûre que cette vie de Miss me manquera aussi.”
    Pas le temps de s’attarder, Vaimiti doit enchaîner avec ses cours de culture générale et d’actualité.
    Une tête bien faite dans un corps bien fait, Vaimiti a mis les bouchées doubles et s’impose deux heures de sport par jour, cinq fois par semaine. Principalement pour travailler son endurance, et supporter les longues journées de préparation une fois arrivée en métropole. Des semaines éreintantes. Devenir Miss est un rêve, mais, une fois élue, la couronne ne laisse plus beaucoup de temps à la rêverie.

    FC

     

    Son programme jusqu’au jour J

    12 novembre : Départ pour Paris
    16 novembre : Tournage vidéo de présentation pour Miss France
    18 novembre : Rassemblement des candidates
    19 novembre : Conférence de presse et journal télévisé de TF1
    21 novembre : Arrivée à Tahiti
    1er décembre : Retour sur la métropole
    2 au 18 décembre : préparation à l’élection de Miss France
    19 décembre : Élection Miss France

    Ses rivales

    Toutes les concurrentes au titre de Miss France 2016 sont désormais connues. “Elles sont jolies” explique la favorite des Polynésiens qui concède que certaines “sortent du lot” comme “Miss Martinique, Nord-Pas-de-Calais, Réunion et Languedoc”. Sur la toile, des sondages mis en ligne par des fans donnent pour l’instant des résultats assez divers : “Sur certains, je suis première, sur d’autres septième, dixième. ” Vaimiti a de toute façon appris des expériences de Hinarani, Mehiata ou Hinarere ; être en tête des votes du public n’est pas forcément synonyme de victoire finale.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete