Vairao – L’association Taure’a no Vavi œuvre depuis sept ans

    mercredi 23 décembre 2015

    L’association Taure’a no Vavi a été créée, il y a sept ans, par Fabiola Hauata, pour faciliter la recherche de stage des étudiants. Au fil du temps, l’association a multiplié et diversifié ses actions, jusqu’à soutenir récemment l’organisation d’un mariage. En 2016, l’association devrait concentrer ses efforts sur la mise en valeur des sites culturels du secteur. 

    Comme son nom l’indique, l’association Taure’a no Vavi soutient la jeunesse sur le secteur du quartier Vavi, à Vairao. Initialement, elle avait été créée, il y a sept ans, pour répondre à un besoin bien particulier. 
    “Au départ, l’idée, c’était d’aider les étudiants à trouver un stage en entreprise et de les encourager à poursuivre leur formation. À l’époque, l’une de mes filles avait été confrontée à des difficultés dans ses démarches”, explique Fabiola Hauata, présidente fondatrice de l’association.
    Originaire de Tubuai, c’est à son arrivée à Vairao, en 1994, que Fabiola Hauata se tourne vers le milieu associatif.
    “Je n’avais plus de revenus, alors je me suis rapprochée des associations pour être aidée. J’ai fait des formations, dans la couture, mais aussi sur le terrain, dans l’environnement et le patrimoine. Par la suite, j’ai eu envie de monter ma propre association, pour transmettre ce que j’avais eu la chance d’apprendre”, confie-t-elle.
    Au fil du temps, les actions de Taure’a no Vavi se multiplient et se diversifient, soutenant les étudiants comme les personnes sans emploi, de même que des levées de fonds à des fins de voyage ou des actions en faveur de la condition féminine.
    “Quelle que soit la demande, nous sommes partants, à partir du moment où cela répond à un besoin”, précise Fabiola Hauata.

    Quatre CAE coup de pouce

    Récemment, l’association s’est mobilisée pour apporter son soutien aux sinistrés des intempéries par le biais d’un don en eau, qui devrait être acheminé sur place dans la semaine.
    Dans un autre registre, Taure’a no Vavi a participé, le 12 décembre, à l’organisation d’un mariage, de la décoration au cocktail.
    “On a limité les dépenses, en faisant avec ce que nous offre la nature. L’idée, c’est aussi de montrer qu’on peut toujours réussir à faire quelque chose, à partir du moment où l’on se mobilise”, insiste Fabiola Hauata.
    Déterminée, la présidente a réussi à obtenir quatre contrats d’accès à l’emploi (CAE), contribuant à former quatre femmes dans divers domaines, tout en renforçant les actions de l’association – qui soutient parallèlement le lancement des projets de ses adhérents.
    Depuis bientôt quatre mois, Célestine Tollis, Tatiana Tamaititahio, Maimi Taero et Loma Tetuanui participent notamment à l’entretien du marae Nuutere, en partenariat avec la maison familiale rurale (MFR) des garçons de Vairao et ce, après avoir reçu une formation botanique, dispensée par Émilienne Tehihipo, la fille de Fabiola Hauata, étudiante et trésorière de l’association.
    Continuer d’embellir le marae et nettoyer les autres sites de la vallée, c’est précisément le projet phare de 2016 pour Taure’a no Vavi, qui ne saurait dissocier la valorisation de sa jeunesse de celle de son quartier.  

    A.-C.B.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete