Habillage fond de site

Vairao – Un projet culturel et touristique se dessine

jeudi 1 février 2018

grotte maui

Hier matin, une prise de contact a eu lieu entre le maire de Vairao, la présidente de l’association Te U’i No Te Oa’oa et le propriétaire du terrain. (© Anne-Charlotte Bouleau)

Située à l’entrée de Vairao, dans le quartier de Fa’aana, la grotte de Maui est loin d’attirer l’attention des passants. Elle est pourtant située en bord de route. Mais c’est à peine si on devine son existence, entre la végétation et les travaux successifs qui ne l’ont pas épargnée.

Il semblerait que l’heure soit venue pour ce lieu associé à une série de légendes emblématiques de sortir de l’oubli.

C’est l’objectif d’un projet soutenu par le maire de Vairao, Jonathan Tarihaa, et l’association Te U’i no te Oa’oa, présidée par Maruia Pohemai.

Hier matin, les deux parties se sont entretenues avec le propriétaire du terrain, bordé par un flanc de montagne, d’un côté, et un cours d’eau, de l’autre. « C’est mon épouse qui est tombée amoureuse de la source et de la grotte », confie Léon Saranga, qui s’était résolu à acheter le bien en 1978, le préservant de toute construction.

Aujourd’hui, fruits et légumes fleurissent sur plus de 8 000 m2, constituant un atout pour un projet à la fois culturel et touristique, à l’approche de la première escale du navire de croisière Paul Gauguin, début juillet.

 

 

Une convention et un plan d’aménagement à prévoir

 

 

« L’objectif, c’est de recenser les points d’intérêt de la commune, et c’est le cas de la grotte de Maui, un héros qui est maintenant connu dans le monde entier, grâce au dessin animé Vaiana. Nous avons pris contact avec le propriétaire, dans le but de pouvoir travailler en collaboration avec lui. L’idée, ce serait de faire avec ce qui existe déjà. Le gros du travail va concerner la grotte », souligne Jonathan Tarihaa.

Sur le principe, Léon Saranga ne serait pas opposé au projet, mais une convention, ainsi qu’un plan d’aménagement, doivent encore être validés.

La mise en œuvre d’un sentier dans l’esprit d’un jardin botanique, de fare locaux propices à la vente et aux démonstrations, d’un parking et d’une signalétique font partie des premières pistes évoquées.

« Ce sera l’occasion de poursuivre un travail qui a déjà été amorcé dans ce secteur et de reprendre les textes fondateurs », remarque Maruia Pohemai, dont l’association participe depuis plusieurs années au concours « J’embellis ma commune », ainsi qu’au Heiva I Tahiti, au travers du groupe de chant Tamarii Vairao.

Entre les anguilles, la passe de Tapuaeraha et l’empreinte des cheveux de Hina sur la falaise voisine, le site mérite effectivement un arrêt éclairé, au-delà du simple point de vue sur le lagon.

 

 

A.-C. B.

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French Bee, compagnie aérienne low cost, enchaîne les retards, annulations ou “problèmes techniques”. Pour vous :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete