Valls réaffirme l’ancrage de Mayotte dans la République et fait des annonces

samedi 13 juin 2015

Sécurité, immigration, éducation et développement : Manuel Valls a fait samedi à Mayotte des annonces et réaffirmé que le tout jeune département faisait partie intégrante de la République, en vue de répondre aux inquiétudes locales.
Du chef-lieu de l’île aux parfums, à Chirongi (Sud), Coconi (centre), partout le Premier ministre, accompagné de Najat Vallaud-Belkacem (Éducation) et George Pau-Langevin (Outre-mer), a été reçu par des foules de femmes en salouva entonnant des chants traditionnels, dansant au rythme des biwis (bâtons de bambou), et le ceignant de colliers de jasmin et de bougainvillier.
Si l’accueil a été « chaleureux » pour son premier voyage à Mayotte, comme il l’a lui-même souligné, il ne s’est pas trompé sur ce qu’il portait comme « attentes » de la part de la population, très jeune (plus de la moitié a moins de 20 ans), dans un territoire devenu département à marche forcée et aux besoins considérables.
Interpellé par le président du conseil départemental, Soibahadine Ibrahim Ramadani (droite), sur l’insécurité qui « pourrit » la vie des habitants, celui qui fut ministre de l’Intérieur a annoncé l’arrivée en août à Mayotte d’un peloton de gendarmerie supplémentaire (16 hommes) pour faire face au « niveau inquiétant de la délinquance ».
Quant à l’immigration clandestine, qui « fragilise la cohésion de l’île » -près de 80 000 migrants illégaux seraient sur l’île, qui compte officiellement 212 000 habitants-, M. Valls a reconnu que depuis Anjouan (Comores) « les départs de kwassa-kwassa ne cessent pas en dépit des moyens que nous avons déployés (radars, moyens nautiques, effectifs) ». Un renforcement de 44 agents pour la police aux frontières a été annoncé en vue de l’ouverture en septembre d’un nouveau centre de rétention.

AFP

      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete