Vanuatu : « Les enfants doivent retourner à l’école »

    mardi 24 mars 2015

    À mesure que les jours passent, les besoins de la population vanuataise se font plus clairs. Pour le Premier ministre, Joe Natuman, les Îles Shepherd, situées au nord d’Éfaté, sont parmi celles qui ont le plus souffert du passage du cyclone Pam.
    Il a passé la journée d’hier dans ces îles pour évaluer les dégâts. Il y a un village dans lequel il n’y a plus qu’une seule maison qui tient encore debout, témoigne-t-il. Le Premier ministre rapporte aussi que les cultures de la région ont été anéanties. « Le gouvernement fournira les secours nécessaires aux habitants des Îles Shepherd pour qu’ils puissent reconstruire leurs vies », a assuré Joe Natuman, dressant la liste des priorités : le logement, la nourriture, l’eau, les médicaments, mais aussi les écoles et les centres de santé.
    Pour fournir cette aide matérielle et médicale, le Vanuatu a besoin de l’appui des ONG. En dix jours, le Bureau des Nations unies pour les affaires humanitaires dit avoir reçu près de 13 millions de dollars de dons. L’ONU vient de publier un document à destination de ces donateurs, pour leur expliquer à quoi servira l’argent récolté. Sebastian Rhodes Stampa, de l’équipe onusienne chargée de la gestion des catastrophes, nous présente les priorités de ces trois prochains mois : « On va se concentrer surtout sur l’approvisionnement en eau et sur l’hygiène. On va aussi s’occuper des distributions de nourriture, des abris de secours, des services de santé de base, même dans les îles les plus reculées. Mais on va également s’intéresser à d’autres problèmes, et notamment l’éducation. Il faut que les enfants retournent à l’école, c’est essentiel. Il est aussi important de faire en sorte que la vie reprenne son cours normal dans les villages que de couvrir les besoins les plus urgents de la population. »
    L’aide est déployée aussi dans les autres îles frappées par le cyclone Pam. Aux Kiribati, les dégâts sont pires qu’annoncé, affirme le gouvernement. Un bateau transportant du matériel de première nécessité vient de se rendre dans les îles reculées d’Arorae et de Tamana, dans le sud de l’archipel, et c’est à cette occasion que les autorités se sont rendu compte de l’ampleur des ravages. Des centaines de maisons ont été détruites, et la moitié de la population a été déplacée. « Les gens essayent de déménager à l’intérieur de l’île et de vivre dans des abris de fortune », rapporte un porte-parole du gouvernement, Rimon Rimon.
    Une bonne nouvelle, toutefois : les grandes marées de la semaine dernière n’ont pas eu l’effet dévastateur redouté. Le vent s’était calmé et la pluie s’était arrêtée de tomber, donc les dommages ont été limités.
     
    Radio Australia

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete