Habillage fond de site

Bannière sur-titre PI

Une vente de cupcakes pour financer un voyage en Nouvelle-Zélande

lundi 24 juillet 2017

Mère de famille - développement personnel

De gauche à droite, Yolande Teheipuarii, Hina Peretti et Raimatea Thunot, toutes des mères de famille qui partiront en Nouvelle-Zélande afin d’accompagner leurs enfants à un forum de développement personnel.(©Photo : John Hiongue/LDT)

Sous l’impulsion d’un groupe de parents, un Cupcakes Squad Action verra le jour, jeudi et vendredi, autour de Tahiti. Cet événement consiste avant tout en une levée de fonds.

“L’objectif de cette action est de rassembler des fonds pour financer la formation de quinze jeunes en Nouvelle-Zélande au mois d’août”, explique l’une des participantes, Yolande Teheipuarii.

Accompagnée de Hina Peretti, Raimatea Thunot et d’autres parents, elle accompagnera ces jeunes du 11 au 13 août.  “Quatorze adolescents participeront à un forum en anglais avec traduction simultanée en français. On a décidé d’organiser ce voyage express suite à leur demande”, poursuit-elle.

Sur place, les adolescents polynésiens discuteront de sujets divers, comme par exemple comment améliorer les relations avec les parents ou les amis. C’est une organisation internationale implantée dans vingt pays qui s’occupe de ce forum étalé sur trois jours. Il coûte 50 000 F par personne.

“C’est du développement personnel, de l’ouverture d’esprit, pour la réussite dans sa vie professionnelle et personnelle. La vente des cupcakes servira à financer ce séjour. On sera tous logés chez des amis. Les personnes qui souhaitent nous soutenir peuvent soit acheter des boîtes de cupcakes pour elles, soit les offrir aux enfants de la Saga, qui seront directement livrés à Teva i Uta. La boîte coûte 2 000 F pour douze cupcakes”, conclut Yolande Teheipuarii. La livraison est assurée à Tahiti jeudi et vendredi. Il est possible de passer commande jusqu’à demain.

“On a constaté qu’à Tahiti, les jeunes sont confrontés à la drogue, à la violence, aux bagarres, à la précarité… Si on ne bouge pas, les choses vont rester comme ça. Voilà pourquoi les 14 adolescents ont souhaité suivre ce séminaire et nous avons décidé de les envoyer là-bas afin qu’ils prennent leur vie en main. Ce n’est pas religieux, ni spirituel, c’est du développement personnel. Ils vont avoir des outils de travail pour cette première étape car c’est tout un cursus et une éducation. Après, on passe au stade des adultes”, rajoute pour sa part Hina Peretti.

 

De notre correspondant J.H.

 

 

 

Capture d’écran 2017-07-24 à 10.23.01

2
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

C'est la semaine de la mobilité, dans votre quotidien, faites-vous des gestes comme :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete