Vente pyramidale – Une facture de 800 000 F pour Ronald Terorotua

    mercredi 23 mars 2016

    Les cinq personnes renvoyées dans le dossier Global Telecom Connect (GTC), dont le leader syndicaliste Ronald Terorotua, ont été reconnues coupables, hier, “d’obtention d’avantage financier illégal (…) dans le cadre d’un réseau de vente”.
    Il leur était reproché d’avoir, à des degrés différents, proposé à des centaines de Polynésiens d’acquérir le pack de téléphonie de ladite entreprise, vendu 35 000 F l’unité.
    Outre l’obtention de cartes téléphoniques et bancaires, ces particuliers étaient censés recruter à leur tour des “filleuls” pour se constituer un réseau, augmentant par là même leurs gains potentiels. Un système de “vente pyramidale sans fin”, totalement illégal, avait considéré le président du tribunal à l’occasion de l’audience.
    Les cinq prévenus avaient quant à eux plaidé la bonne foi, expliquant qu’ils pensaient être dans la légalité, ajoutant qu’ils s’étaient tournés vers les services fiscaux du Pays pour obtenir de plus amples informations. Le tribunal a finalement prononcé des peines de prison avec sursis allant jusqu’à quatre mois, pour le “cerveau” du dossier, mais aussi des amendes d’un montant compris entre 500 000 et 2 millions de francs. Ronald Terorotua, qui avait joué un rôle mineur, devra pour sa part verser 800 000 F. L’avocat de plusieurs des protagonistes a annoncé son intention de faire appel. 

    J.-B.C.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete