Habillage fond de site

Vers une meilleure reconnaissance

lundi 22 janvier 2018

Le projet de loi du Pays présenté mercredi dernier en conseil des ministres, visant à actualiser les compétences des sages-femmes, permettra désormais aux professionnels de Polynésie de réaliser les mêmes actes que dans l’Hexagone.

Enfin, nous ne serons plus considérés comme des sages-femmes au rabais”, a exprimé, soulagée, l’une d’entre elles, à la lecture du texte.

En effet, depuis 2012, date à laquelle l’Hexagone a actualisé les compétences liées à la profession, le Conseil de l’ordre des sages-femmes de Polynésie française se battait depuis pour obtenir la même reconnaissance.

Désormais donc, les sages-femmes du fenua pourront à l’instar de leurs collègues de l’Hexagone, réaliser tout le suivi gynécologique en matière de prévention et de contraception (faire des frottis, poser des implants, des stérilets ou prescrire la pilule).

Les sages-femmes pourront également prescrire des analyses de biologie et de radiologie qu’elles estimeront nécessaires pour leur patiente et leur enfant.

En parallèle de cette actualisation des compétences, a été présenté, il y a une dizaine de jours, en conseil des ministres, au niveau national, le projet de ratification de l’ordonnance portant sur les dispositions de l’interruption volontaire de grossesse (IVG), qui comprend aussi l’adaptation et l’extension de cette loi à la Polynésie française et qui ouvre la possibilité aux sages-femmes de faire  des IVG par voie médicamenteuse.

Cette disposition serait a priori en voie d’être rendue applicable en Polynésie française mais seules les sages-femmes exerçant dans des  établissements d’hospitalisation agréés pour réaliser des IVG pourront les pratiquer. Elles seraient une centaine à être concernées.

En pratique, cette disposition pourrait annuler l’une des deux consultations aujourd’hui nécessaires à la patiente qui souhaite avorter car la sage-femme pourra elle-même prescrire les médicaments à la place du médecin.

Jen.R.

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Retraites : Selon-vous, la réforme de la Protection sociale généralisée est-elle nécessaire, même si cela suppose des efforts de tous pour la survie du système ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete