Vers un renforcement des liens entre la Polynésie et la Russie

    lundi 4 avril 2016

    Une délégation de représentants politiques et hommes d’affaires russes est actuellement sur le territoire. Cette visite s’inscrit
    dans le cadre du jumelage entre Teva i Uta et Kronstadt, un arrondissement de Saint-Pétersbourg.  D’abord touristique et diplomatique, ce séjour d’une semaine au fenua pourrait déboucher par la suite sur le développement de projets économiques entre les deux pays.

    Ils sont représentants politiques du gouvernement de Saint-Pétersbourg mais avant tout hommes d’affaires. “Ils veulent découvrir la Polynésie”, explique Tearii Alpha, maire de Teva i Uta.
    “Il y en a un qui est dans tout ce qui est produits de santé, il possède 300 pharmacies. Un est dans l’industrie et construit des voitures. Un autre possède 150 salles de sport. Celui-ci est patron de la marque Fabergé en Russie, celui-là a une fabrique de produits souvenirs touristiques. Un autre est le patron de l’industrie de l’ambre de Saint Pétersbourg.”
    Ils sont ainsi 18 à être arrivés, samedi dernier au matin, à l’aéroport pour un séjour d’une semaine, d’abord touristique avec des visites à Huahine, Bora Bora et Rangiroa, diplomatique avec une rencontre prévue avec le gouvernement, jeudi, et amicale pour un grand rassemblement à Teva i Uta, vendredi.
    C’est en effet dans le cadre du jumelage, en juin dernier, de Teva i Uta et Kronstadt, un arrondissement de Saint-Pétersbourg, que cette visite s’inscrit.
    Une amitié née d’une même passion du vin qui pourrait déboucher sur une visibilité accrue en Russie afin d’attirer plus de touristes sous nos latitudes, mais aussi de séduire les investisseurs.
    “Il faut construire cela dans le temps. Regardez comment les Russes investissent dans le monde entier, ils ne sont pas envahissants. Ce sont des gens qui viennent, qui regardent, qui investissent mais ils n’arrivent pas avec la grande cavalerie et des centaines d’employés à faire travailler sur les chantiers qu’ils développent. Ils sont dans une autre logique”, relate ainsi Tearii Alpha. “Je n’ai pas la prétention de dire qu’ils ne s’intéressent qu’à Teva i Uta, mais la commune est leur lien d’amitié avec la Polynésie.”
    Il est déjà prévu qu’une délégation composée de jeunes de la commune et d’acteurs de la culture se rende l’an prochain à Saint-Pétersbourg.
    Au-delà des roubles, le Pays peut aussi rêver de profiter de la richesse du musée de cette ville, le plus grand au monde, qui compte par exemple, dans sa collection, une trentaine d’œuvres de Gauguin, dont la moitié réalisée durant sa période polynésienne.

    F.C.

    Major Tom 2016-04-04 17:32:00
    Prudence Petit-pas, attention aussi aux autres camarades "touristes" russes, les mafias de Poutine-land, qui viendraient faire un peu de business ici.
    lebororo 2016-04-04 15:53:00
    Belle initiative... ♥
    Спаси́бо
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete