Vidéo de bagarre à Faa’a : le parquet ouvre une enquête

mardi 7 octobre 2014

Postée samedi dernier par un internaute sur sa page Facebook, cette vidéo d’une minute 27 d’une bagarre filmée à Faa’a a inondé les murs polynésien du réseau social depuis sa publication. D’une rare violence, cette bagarre, nocturne, de rue, se situe au carrefour Heiri, à Faa’a et concerne une dizaine de protagonistes dont deux, particulièrement acharnés qui ont passé à tabac, à coups de pied dans le visage, un homme debout, puis à terre.
Malgré la tentative d’intervention d’une femme, ces deux hommes ont continué de frapper l’homme à terre, inconscient. Depuis sa publication cette vidéo a été partagée plus de 700 fois. Les commentaires des internautes sont édifiants : “Ils doivent être punis”, “bande de lâches” sans compter les insanités qui pleuvent sur les auteurs de la vidéo et des faits. Hier, celui qui a posté cette vidéo demeurait injoignable.
La gendarmerie, en revanche, s’est intéressée de près à ce film. Cette bagarre s’est, en fait, déroulée le 15 août dernier et les forces de l’ordre sont intervenues après les échauffourées, alertées par des riverains, qui ont assisté à la scène. Selon les gendarmes présents, l’ensemble des protagonistes étaient saouls lors de leur intervention, mais seuls les faits d’ivresse sur la voie publique ont été constatés et verbalisés, aucune plainte n’ayant été déposée pour de quelconques coups et blessures au moment des faits. Les gendarmes n’ont pas constaté, ce jour-là, que des personnes avaient filmé la scène.
Filmer, mais aussi publier de telles vidéos, est un délit selon l’article 222-33-3 du code pénal : le fait d’enregistrer sciemment, par quelque moyen que ce soit, sur tout support que ce soit, des images relatives à la commission de ces infractions (en l’occurrence dans cette affaire, des faits de violence, ndlr) et le fait de diffuser l’enregistrement de telles images est passible de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros (près de 9 millions Fcfp) d’amende.
Hier, dans l’après-midi, le parquet a décidé de saisir la gendarmerie, qui a donc ouvert une enquête.
 
CC

Haiti Adrienne 2014-10-07 17:52:00
Inadmissible!!!!! Il faut vraiment punir de tels actes. Intolérable !!! Bande de salauds, de lâches, il faut les attraper et les enfermer même ceux qui filment. Comment peut on assister à de telles violences et ne pas réagir. ....
      Edition abonnés
      Le vote

      Le Kitesurf :

      Loading ... Loading ...
      www.my-meteo.fr
      Météo Tahiti Papeete