Ils viennent à 28 représenter Rapa Nui au Festival Polynesia – Te Moana Nui a Hiva

    samedi 10 septembre 2016

    rapa

    Mokomae Araki Hormazabal fait partie de la délégation pascuane qui arrive la semaine prochaine. S’il vient représenter le tatouage, qu’il pratique depuis de nombreuses années, il est également impliqué dans d’autres pans de la culture Rapa Nui,
    tels la danse ou la sculpture. (Photo : DR)

     

    “Nous sommes tous des frères ma’ohi”

     

    Une délégation de l’île de Pâques arrive à Tahiti, dans la nuit de lundi à mardi prochains, pour porter haut les couleurs de la culture Rapa Nui au premier Festival Polynesia – Te Moana Nui a Hiva, qui se tiendra toute la semaine prochaine, à la Maison de la culture.

    Parmi cette délégation se trouve Mokomae Araki Hormazabal, qui vient représenter l’art du tatouage, qu’il pratique depuis 23 ans. Il nous parle ici de sa pratique, de sa vision du festival et de l’état d’esprit dans lequel se trouve la délégation pascuane à quelques jours de son arrivée au fenua.

     

     

    Pouvez-vous vous présenter pour nos lecteurs ?

    Je suis tatoueur à Rapa Nui, mais aussi sculpteur et danseur. Je danse dans un groupe de l’île qui s’appelle Kari Kari, je dansais aussi pour le groupe Matato’a.

    Mais j’ai eu un problème de santé et je ne dois plus trop forcer, donc je fais principalement du tatouage en ce moment.

     

    Comment êtes-vous devenu tatoueur ?

    J’ai commencé à tatouer à l’âge de 17 ans et aujourd’hui, ça fait 23 ans que je tatoue. C’est un ami qui m’a appris à utiliser les outils et j’ai continué à me faire la main tout seul.

    À Rapa Nui, aujourd’hui, nous ne sommes que deux tatoueurs, moi et Tekuhei, qui est originaire des Marquises. Je tatoue principalement à la machine. Je maîtrise aussi l’art du tatouage traditionnel, mais ce n’est pas une pratique très demandée chez nous.

     

    Quelles sont les spécificités du tatouage Rapa Nui ?

    Comme le tatouage tahitien ou marquisien, le tatouage Rapa Nui a son propre style. Au niveau du dessin, les formes sont différentes, mais au niveau de la symbolique, c’est pareil.

    Chez vous, il y a différents dieux qui sont représentés, ici il y a les mêmes dieux, comme Tangaroa, mais représentés de manière différente.

     

    Que pensez-vous du concept du Festival Polynesia – Te Moana Nui a Hiva ?

    Ce festival est une très bonne idée, parce que c’est la seule façon pour chacun d’entre nous de montrer notre culture respective, celle de Tahiti et ses archipels, celle de Nouvelle-Zélande, celle de Hawaii…

    C’est très bon pour nous parce que ça nous permet de confronter par exemple certaines légendes qui peuvent se recouper entre elles, ou tout simplement de partager nos cultures qui, à un moment ou à un autre, se rejoignent de toute façon.

    Rapa Nui est une pointe du triangle polynésien, Hawaii et la Nouvelle-Zélande sont les deux autres pointes, et Tahiti est au centre. Nous sommes tous des frères ma’ohi.

     

    Une vingtaine de personnes de Rapa Nui est attendue pour ce festival. Savez-vous comment se sent la délégation à quelques jours de son arrivée chez nous ?

    Nous sommes très heureux et émus de pouvoir venir. Nous sommes 28 personnes à faire le déplacement : un groupe folklorique qui s’appelle Topatangi, des danseurs, des peintres, des sculpteurs, une conteuse et un artisan qui vendra des produits de l’île.

    Nous sommes un peu loin de tout et ce n’est pas évident de faire déplacer autant de personnes. Donc on est très heureux de venir représenter notre culture et montrer notre savoir-faire.

     

    Un mot de fin à adresser aux Polynésiens ?

    Merci de votre intérêt pour la culture Rapa Nui et merci de nous recevoir. Que tout le monde profite du spectacle et de ce que nous avons à offrir.

    Et que tous les frères ma’ohi passent de bons moments entre eux, comme une famille qui se réunit.

     

    Propos recueillis par V.H.

     

        Retrouvez dans notre édition du jour :       

    • Sélection des rendez-vous avec la délégation de l’Ile de Pâques

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete