Habillage fond de site

Le Village Tahitien : le projet en détail

lundi 18 décembre 2017

Cette partie du site, récemment accessible au public, devrait bientôt faire place au coeur du chantier du Village Tahitien. (©TNAD)

Cette partie du site, récemment accessible au public, devrait bientôt faire place au cœur du chantier du Village Tahitien. (©TNAD)


L’appel à projets concernant les six lots résidentiels du Village tahitien a été publié. Les autres lots  (centre de conférences, marina, etc.) feront l’objet d’appels ultérieurs. Le choix du maître d’œuvre, qui devra  coordonner plusieurs chantiers de promoteurs différents, sera crucial.

Déjà plus de trois ans que la Polynésie attend. Présenté par Gaston Flosse, en 2014, comme l’unique planche de salut du tourisme et de l’emploi, le projet du Mahana Beach, à Punaauia, dessiné par le Hawaiien Francis Oda, prévoyait à l’origine jusqu’à 3 000 clés réparties entre hôtels et condominiums, et était même monté à 4 200 clés pour 333 milliards de francs.

En juillet 2016, le Pays constatait l’échec du groupe Recas, mené par un magnat de l’immobilier de Hong Kong, Ivan Ko, qui n’avait pas pu – ou pas voulu – apporter la caution bancaire demandée, pourtant relativement maigre. Pour conjurer la scoumoune qui plane sur le projet, le gouvernement le rebaptise “Village tahitien” et choisit un groupement, principalement composé de spécialistes américains et mené par un architecte bien connu au fenua, Pierre Lacombe, pour refaire une étude de cadrage et redimensionner le projet à 1 800 clés, en le divisant en plusieurs lots. Au final, le projet serait sans doute plus proche de 1 300 clés.

Les promoteurs choisis en mars 2018

Pas question d’abandonner : personne ne conteste qu’il faut étoffer l’offre d’hôtels et de loisirs et relancer l’emploi. Sans compter que le Pays a déjà lourdement investi lui-même : entre le rachat et la démolition du Sofitel Maeva Beach, les frais d’avocats et d’études diverses et variées, les terrassements et aménagements déjà réalisés, la facture dépasse les deux milliards de francs, sans compter les facilités fiscales consenties au titre des grands projets.

Fin novembre, Tahiti nui aménagement et développement (TNAD) a publié le dernier appel à projets en date. Il concerne six lots sur les 16 que le Pays va proposer aux investisseurs. Il ne s’agit, pour l’instant, que du résidentiel – quatre hôtels et deux condominiums. Les éventuels candidats ont jusqu’au 15 février pour soumettre leurs propositions. Ensuite, mi-mars, le Pays choisira entre les trois meilleures candidatures pour chaque lot et il aura 200 jours pour conclure un contrat avec le soumissionnaire retenu. Ce n’est qu’une fois ce contrat signé que les travaux commenceront, tandis que TNAD avancera de son côté sur les travaux d’infrastructure qui lui incombent. Les premiers coups de pioche devraient donc retentir, au plus tard, fin 2018, et les travaux ne doivent pas prendre plus de trois ans.

Outre que le nombre d’unités d’hébergement est divisé par deux, on note qu’à la différence de l’ancien projet porté par le Group 70 de Francis Oda, qui souhaitait démarrer par les espaces publics et commerciaux (marina, casinos, boutiques, restaurants, parc…), celui-ci s’attaque d’abord aux hébergements.  Il est difficile à ce stade de donner un ordre de grandeur pour le prix total du Village tahitien et pour le nombre d’emplois susceptibles d’être créés, mais les chiffres qui circulent sont de l’ordre de 100 milliards de francs et 4 500 emplois directs.

C.P

Illustration TNAD

Illustration TNAD

Désiré Teivao
0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French bee propose un aller retour PPT - San Francisco à moins de 40 000 F :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete