Vingt-cinq élèves ont reçu un cartable garni de fournitures scolaires

    jeudi 4 août 2016

    cartable

    Les heureux bénéficiaires de l’opération cartable 2016. (Photo : John Hiongue/LDT)


    Hier matin au collège

     

    Cela fait 25 ans cette année que la ville de Arue organise l’opération cartable. Un événement lancé à l’époque par l’ancien maire, Boris Léontieff, et repris aujourd’hui par l’équipe de Philip Schyle.

    L’édition 2016 a eu lieu hier matin, non plus à la mairie, mais au collège de Arue, en présence du maire, Philip Schyle, de l’élue en charge de l’éducation communale, Martine Druart, du principal du collège de Arue, Philippe Jordy, et de la nouvelle principale adjointe, Fabienne Dondard. Elle est arrivée au fenua jeudi dernier. Elle exerçait auparavant les mêmes fonctions dans l’académie de Montpellier.

    Étaient également présents l’inspectrice de l’Éducation nationale de la circonscription numéro 3 (Arue-Pirae), Aude Muller, et le chef du département de la vie des écoles et des établissements scolaires, Thierry Delmas, représentant ainsi la ministre de l’Éducation Nicole Sanquer, très occupée par les préparatifs de la rentrée des classes et l’accueil des nouveaux professeurs.

    “C’est la première fois qu’on organise la remise des cartables, ici, au collège de Arue. Je me demande pourquoi on ne l’a pas organisée les années précédentes.  On donne des cartables à des élèves de CM2 qui entrent en 6e. Ce sont les directeurs des écoles de Arue qui nous proposent la liste des élèves. Le service social vérifie si les familles de ces enfants sont bien en difficulté. C’est aussi un moyen pour aider les familles à réduire les dépenses liées à la rentrée des classes”, explique le maire Philip Schyle.

    La mairie prend également en charge l’assurance scolaire de l’enfant. Le budget global consacré à cette opération cartable est de 500 000 F, soit 20 000 F par élève. “Si on vous aide, vous les enfants, c’est pour que vous réussissiez à l’école.

    On fait ça pour que vous réussissiez votre vie. Faites confiance au principal du collège. On a un très bon collège avec de bons enseignants et un bon principal”, conclut le tavana de Arue.

    Cette année sera marquée par l’entrée en vigueur, dès la rentrée, de la réforme du collège (lire notre édition d’hier). 

     

    De notre correspondant J.H.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete