Violence : le clip d’un lycéen, outil pédagogique pour la DSP

    jeudi 2 juin 2016

    Behind, un clip de six minutes réalisé par Marc Pidou, un lycéen de 16 ans, s’apprête à avoir une seconde vie. 1er prix, cette année, du festival Tapaora organisé par le lycée Samuel-Raapoto, il sera désormais utilisé par les policiers de la DSP comme support pédagogique dans le cadre de la prévention contre les violences intrafamiliales.

    C’est, en effet, le sujet qu’avait choisi l’élève de 1er STDAA pour réaliser sa vidéo. “Une fille de notre groupe avait évoqué les violences faites aux femmes. J’ai trouvé que c’était un bon thème car il y en a beaucoup, ici comme en métropole. J’avais envie de les dénoncer”, souligne le jeune homme qui ambitionne de devenir “réalisateur/scénariste”.

    Après avoir visionné le film, la direction de la DSP lui a proposé de l’utiliser dans le cadre de ses campagnes de prévention comme l’explique Jean-Loïc Hanuse, commandant en second des policiers : “Nous sommes à la recherche de tout ce qui est possible pour faire passer le message. Nous diffuserons, par exemple, le clip dans les écoles. Il servira de base à un débat. Un film attire plus facilement l’attention du public et le fait qu’il soit réalisé par un jeune fait qu’il utilise leur langage et leurs codes”.

    Les violences au sein des familles restent l’un des fléaux polynésiens. Elles sont, comparativement au nombre d’habitants, deux fois plus importantes qu’en métropole.
    Et “pour les policiers, il est par définition très difficile d’intervenir au sein des foyers”, explique le commandant Hanuse, “la prévention reste donc primordiale dans ce domaine”.

    J.-B.C.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete