Habillage fond de site

Violences et arnaques : l’ice, un monde sans foi ni loi

mercredi 13 février 2019

FC 1 ice container jour 2

“T’as beau être un bon escroc, si t’as pas des gars avec toi, tu ne récupères pas ton argent”, explique le financeur, déjà condamné pour escroquerie, du trafic d’ice pour lequel 21 prévenus sont jugés. (Crédit : Florent Collet)

 

À la barre hier du tribunal correctionnel, ce mardi, depuis près d’une heure, Bastien Temauu décrit son rôle dans treize voyages aux États-Unis pour importer de l’ice. L’homme de 45 ans était sans histoire jusqu’en 2015. Mais cet ancien manager d’un célèbre fast-food du centre-ville de Papeete a ensuite été condamné à dix reprises, essentiellement pour des escroqueries, des abus de confiance mais également pour de la fraude informatique.

Gérant d’une entreprise de dépannage informatique ainsi qu’une autre de génie civil – cette dernière servant de couverture à deux de ses mules –, il a continué son activité pendant qu’il investissait dans l’achat d’ice pour profiter d’une part de la revente. Il est un individu plus aisé que la plupart de vingt autres prévenus, souvent issus des quartiers sociaux de Oremu à Faa’a. Certains ont vu en lui un financeur, mais aussi un pigeon.

C’est le cas de Frédéric Mahai qui a flairé une bonne opportunité d’avoir de l’argent facile pour assouvir sa passion de la mécanique et des belles voitures. L’homme a ainsi obtenu 1,5 million de francs pour aller chercher de l’ice. Il empochera finalement un tiers de la somme, confiera l’argent restant à une mule et déléguera l’écoulement de la drogue à son fils.

Le juge l’interroge sur le fait que tous ses enfants sont dans le trafic de drogue. “Quand on est dans ces affaires, on ne pense pas à la loi, c’est quand on est mis en examen que cela fait mal”, admet le prévenu.

Le juge lui rappelle qu’il a tout de même incité son fils à faire la mule. “Je lui ai dit qu’il n’était jamais allé en Amérique et qu’il devrait en profiter. Il faut profiter de cette belle vie, de l’argent”, se justifie Frédéric Mahai.

Quant aux dégâts engendrés par l’ice, l’homme de 64 ans ne fait pas preuve d’une grande sagesse. “C’est leur problème à eux, les consommateurs. Je ne pense qu’à moi.”

Bastien Temauu ne partage pas cette analyse sur le métier de trafiquant et la livre quand le procureur lui demande s’il estime être “la banque ou l’organisateur du trafic”. “Je suis juste la banque. Être le boss, ce n’est pas juste financer. Il faut de la technicité, connaître des gens sur place aux États-Unis. Il faut connaître la clientèle ici et ceux qui peuvent vendre, et être conscient de la violence de ce milieu. Dans cette affaire, il n’y a pas de boss. Chacun a fait son importation, a pensé à son propre intérêt et à se faire de l’argent.”

Il a même reconnu : “T’as beau être un bon escroc, si t’as pas des gars avec toi, tu récupères pas ton argent”. Puis de citer l’exemple de son intermédiaire ne lui ayant fourni qu’une petite part de la drogue qu’il avait financée, sans qu’il puisse mettre la main sur le reste.

Une mule l’accuse pourtant de s’être rendu chez elle pour l’inciter à reprendre ses voyages. “Il est venu avec une personne cagoulée et armée d’un revolver. Ils m’ont dit qu’il y aurait une balle pour mon fils, une balle pour mon mari et une balle pour moi.”

Certaines mules ont longuement hésité avant de citer le nom de Tehotu Hauata comme l’un des principaux revendeurs. Par peur de représailles. “Il m’a menacé de me couper les mains comme au Mexique, je l’ai vu dans Enquête exclusive”, a expliqué, effrayée, une mule.

Des mules qui, elles aussi, n’hésitent pas à se détourner du chemin imposé par leurs commanditaires expliquant avoir parfois jeté jusqu’à cinq millions de francs de méthamphétamine dans les toilettes des aéroports ou des hôtels provoquant ensuite suspicions ou règlements de compte au sein d’un groupement réuni par le seul appât du gain. L’audience se poursuit demain jeudi.

Compte rendu d’audience F.C.

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Selon vous, qui sera élue Miss Tahiti 2019 :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete