Virus zika: Washington appelle les femmes enceintes à éviter une vingtaine de pays

    vendredi 22 janvier 2016

    Les autorités sanitaires américaines ont étendu vendredi leurs recommandations aux femmes enceintes d’éviter de se rendre dans les pays d’Amérique du Sud et des Caraïbes ou sévit le virus zika, lié à des malformations des foetus.

    Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) avaient émis une première mise en garde la semaine passée concernant une dizaine de pays. Cette fois, 22 pays sont déconseillés aux futures mamans.

    Les zones listées mi-janvier étaient le Guyana, la Martinique, Porto Rico, le Brésil, la Colombie, le Salvador, le Guatemala, Haïti, le Honduras, le Mexique, le Panama, le Paraguay, le Suriname et le Venezuela. Se sont ajoutés à cette liste vendredi la Barbade, la Bolivie, l’Equateur, la Guadeloupe, Saint-Martin, la Guyane, le Cap-Vert et les Samoa.

    Les femmes enceintes qui devraient se rendre dans ces zones doivent absolument éviter les piqûres de moustiques, précisent les CDC.

    Le virus zika se transmet par l’intermédiaire d’une piqûre du moustique tigre. Il n’existe pas de traitement curatif ni de vaccin contre cette maladie, seulement des traitements des symptômes.

    Ces manifestations sont le plus souvent de type grippal (fièvre, maux de tête, courbatures) avec des éruptions cutanées et se manifestent dans les trois à 12 jours qui suivent la piqûre par le moustique.

    Chez les femmes enceintes, le virus peut être transmis au foetus et entraîner des malformations congénitales ou la mort.

    Des cas de zika ont été rapportés ces derniers jours aux Etats-Unis, en Floride et à Hawaii, chaque fois sur des patients ayant voyagé peu auparavant dans des pays touchés. A ce jour, le pays n’a enregistré cas de contamination autochtone.

     Agence France-Presse

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete