Visite du chantier de la prison

    vendredi 12 août 2016

    prison

    Six anciens surveillants pénitentiaires se sont joints aux représentants de divers services, hier, à l’occasion d’une visite du chantier de la prison de Papeari. (Photo : Anne-Charlotte Bouleau)


    Les anciens surveillants agréablement surpris

     

    Chaussures de sécurité et casques obligatoires, hier, à l’occasion de la visite du chantier de la prison de Papeari, organisée par le syndicat FO Pénitentiaire en Polynésie à destination de 25 représentants de divers services (judiciaire, administratif, etc.), auxquels se sont joints quelques anciens surveillants pénitentiaires.

    L’objectif, en partenariat avec la direction de la prison de Papeari, la direction interrégionale et le haut-commissariat, c’est de mener une concertation syndicale. Au fur et à mesure de l’avancée des travaux, nous sommes invités à visiter le chantier, tous les trois ou quatre mois”, explique Karl Manutahi, délégué régional du syndicat.

     

    “On dirait un hôtel !”

     

    Lors de la dernière visite, le directeur, M. Marceau, avait convié les anciens de Nuutania. Ils ont œuvré pour qu’on puisse avoir ce nouvel établissement et c’est une belle reconnaissance de leur offrir l’opportunité de le découvrir. Aujour­d’hui, dans le groupe, nous accueillons six anciens qui n’avaient pas pu participer à la précédente visite”, ajoute-t-il.

    Après une présentation générale du site à partir des plans, deux groupes ont été formés pour faciliter la visite sur le terrain. Si c’était, pour certains, l’occasion de découvrir leur futur lieu de travail, cette expérience n’a pas manqué de replonger les retraités quelques années en arrière.

    Impossible, dès lors, d’éviter les comparaisons avec la prison de Nuutania. “Plus grande”, “plus propre” et “mieux aménagée”, ce sont les remarques les plus fréquentes à l’issue de la visite. “On dirait un hôtel !”, lanceront même certains, agréablement surpris.

    Nous demander notre avis et notre ressenti pour améliorer nos conditions de travail et celles des détenus, c’est une initiative formidable et une réelle opportunité pour nous”, confie Karl Manutahi.

    Dans ce même élan de concertation, des groupes de travail seront mis en place, ainsi qu’une amicale, amenée à gérer le mess, le centre de restauration et de loisirs réservé au personnel.

    L’ouverture de la prison devrait intervenir dans le courant du premier semestre 2017.

     

    A.-C.B.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete