Voile – La médaille du courage pour Besson

    mercredi 17 août 2016

    voile

    Les supporteurs et les amis de Billy Besson s’étaient réunis, hier, à la Coconut Station du Yacht Club de Arue pour suivre l’ultime régate du Tahitien dans ces JO. (Photo : Jean-Marc Monnier)


    Jeux olympiques

     

    Après une semaine particulièrement difficile pour Billy Besson et sa coéquipière Marie Riou, sur Nacra 17, aux Jeux olympiques à Rio, l’équipage participait, hier matin, à la dernière régate avec un petit espoir de médaille en cas de victoire.

    Hélas, cela n’a pas été le cas puisque le skipper tahitien terminait cette “Medal Race” à la cinquième place, qui se traduisait par une sixième place au général. Pas de podium donc pour les doubles champions du monde de la discipline (2013 à 2016).

    Mais le comité de soutien à Billy Besson, qui s’était réuni de bonne heure hier matin pour suivre la régate en direct sur Internet, a chaudement applaudi l’enfant du pays.

    Il ne faut pas se voiler la face. C’était compliqué pour lui. Il n’était pas en position favorable mais il pouvait éventuellement espérer faire une médaille de bronze. Pour cela, il fallait qu’il gagne, mais aussi que les autres fassent un mauvais classement, donc c’était déjà très compliqué”, commentait sur place Hervé Bride, ancien champion du monde de Hobie Cat 16 et membre actif du Yacht Club de Tahiti.

     

    Cinquième de la “Medal Race”

     

    Dans cette “Medal Race”, il a fait le job en terminant cinquième. Il a pris des risques et des options vu qu’il était un peu derrière. Il ne pouvait pas se permettre de suivre les premiers. Hélas, cela n’a pas payé. Il termine tout de même cinquième, ce qui est une très belle place”, poursuit Hervé Bride.

    En effet, lors de son dernier bord avant la ligne d’arrivée de ce double parcours de type “banane”, Billy Besson avait pris un cap différent de celui des autres compétiteurs.

    Ce choix aurait pu être payant car le plan d’eau était assez tarabiscoté avec des risées qui se baladaient à droite ou à gauche. En ayant un bon couloir de vent, il aurait suffi d’une rafale pour qu’il réussisse à se replacer vu que les Nacra 17 sont des bateaux qui démarrent très rapidement”, précise Hervé Bride.

    Les supporteurs et amis de Billy étaient, en tout cas, très fiers de leur collègue, au premier rang desquels sa maman, Leina Caspar, qui avait fait peindre un des murs de son snack du Yacht Club de Arue aux couleurs des JO.

    Reste maintenant à souhaiter que l’état de santé du skipper tahitien s’améliore rapidement. Il a été rapatrié d’urgence vers Paris à l’issue de cette ultime régate afin d’y recevoir des soins pour calmer les douleurs provoquées par son hernie discale.

     

    Jean-Marc Monnier

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete