Habillage fond de site

Voile – Essai Nacra 15 : Début de la sélection des équipages

jeudi 21 septembre 2017

essai nacra 15

Les deux premiers Nacra 15 ont pris la mer lundi pour le démarrage de la sélection des équipages. (© Jean-Marc Monnier)

Après les deux Diam 24 l’an dernier et deux Pulse 600 en début d’année, c’était au tour de deux Nacra 15 d’être mis à l’eau lundi au Yacht club de Tahiti à Arue.

Ces deux catamarans de course ont été envoyés en Polynésie par une société privée qui les a rachetés après les Championnats du monde junior à Auckland l’an dernier. Ils seront désormais utilisés par les meilleurs espoirs locaux de la régate afin de leur permettre d’accéder au haut niveau de la voile internationale.

“Certains des présélectionnés pour constituer les équipages de ces deux Nacra 15 ont participé aux derniers Championnats du monde de Hobie Dragoon en Hollande”, explique Teiva Véronique, coach à la Fédération tahitienne de voile.

“D’autres ont participé aux Championnats de Nouvelle-Zélande d’Optimist et ils vont désormais passer sur d’autres support tels que les Nacra. Et ceux qui évoluent sur des supports tels que le Laser ou le Dragoon ont eux aussi besoin d’évolution. Ils la trouveront sur le Nacra 15 qui est plus rapide et plus sportif, avec à la clé un vrai programme de World Sailing avec des Championnats du monde et ainsi de suite”, ajoute Teiva Véronique.

 

Bientôt des Nacra 17 à Tahiti ?

 

Toute la semaine, les entraînements vont donc se poursuivre afin de déterminer qui des meilleurs espoirs locaux de la voile seront retenus. Ils représenteront dans les mois et années à venir les couleurs de Tahiti à l’international sur ces Nacra 15 qui sont en fait l’anti-chambre du Nacra 17.

Ces catamarans sur lesquels se disputent les Jeux Olympiques pourraient eux aussi débarquer prochainement dans nos eaux. Rappelons que Billy Besson ayant été obligé de s’expatrier pour s’entrainer sur ces bateaux afin de participer aux JO de Rio.

“J’espère qu’il y aura un jour des Nacra 17 à Tahiti, il y a une vraie volonté du yacht club, de la fédération tahitienne de voile et du ministère des sports, même si ce sont des bateaux plus complexes techniquement et donc plus onéreux”, conclut celui qui occupait précédemment le poste de directeur technique de la FTV. Régatiers à suivre donc, même s’il y a peu de voiliers capables d’aller aussi vite que ces véritables bolides des mers. 

Jean-Marc Monnier

 

• Plus d’informations dans notre édition du jour

 

 

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French bee propose un aller retour PPT - San Francisco à moins de 40 000 F :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete