Habillage fond de site

Voile – Premier entraînement avec Fondation FDJ

mercredi 1 février 2017

voile tour de france

Les régatiers tahitiens et métropolitains vont s’entraîner ensemble durant deux semaines en prévision du Tour de France à la voile. (© Jean-Marc Monnier)

 

L’équipage du trimaran Fondation FDJ-Des Pieds et Des Mains est arrivé hier matin pour un séjour de deux semaines. L’entraînement avec les régatiers de Trésors de Tahiti a démarré dès l’après-midi en baie de Matavai. La suite des préparatifs comprendra des régates à Tahiti puis en Bretagne, aussi bien pour notre équipage professionnel qu’amateur.

 

La préparation de la prochaine édition du Tour de France à la voile 2017 est entrée dans une phase active hier. Des régatiers sont en effet arrivés le matin de métropole afin de s’entraîner avec leurs homologues tahitiens.

L’équipage de Fondation FDJ a immédiatement pris en main un des deux Diam 24. Ces trimarans avaient été acheminés par cargo jusqu’au Yacht Club de Arue après l’édition 2016 du Tour de France. Damien Seguin (skipper), Damien Ielh (barreur) et Mathieu Bourdais seront rejoints dans quelques jours par leur quatrième équipier, Benjamin Amiot.

Ces marins particulièrement titrés vont bénéficier de deux semaines d’entraînements intensifs aux côtés de ceux de Trésors de Tahiti. L’équipage professionnel polynésien sera constitué de Teva Plichard, skipper, de Manutea Mahai et de Aymeric Arthaud, neveu de Florence Arthaud, navigatrice de renom décédée tragiquement dans un accident d’hélicoptère en Argentine le 9 mars 2015.

Pierre Pennec, le barreur, arrivera le 5 février. Il sera remplacé durant la première semaine d’entraînement par Teiva Véronique, conseiller technique à la Fédération tahitienne de voile. Il apporte également sa contribution à la formation de nouveaux équipiers.

Car en plus des entraînements en catégorie professionnelles, l’association Tahiti Élite Voile va constituer un équipage pour la catégorie amateur. Il sera conduit par Manuarii Poulain, skipper et précédemment préparateur du trimaran local.

“Pour l’édition 2017, un premier Diam 24 a déjà été acheté pour concourir en professionnel. Et comme c’est désormais le ministère du Tourisme qui soutient le projet et non plus celui de l’économie, nous verrons avec Nicole Bouteau si on continue sur l’appellation Trésors de Tahiti ou si on va s’appeler différemment. Mais ce sera toujours le bateau de Tahiti”, explique Emmanuel Versace, team manager.

 

Deuxième bateau en catégorie amateurs

 

“Nous aurons aussi un deuxième bateau qui va concourir en catégorie amateurs, car il y a deux classements sur le Tour de France à la voile. Le but est de figurer en bonne place et qu’ils apprennent au maximum. L’objectif final étant de démontrer que la Polynésie occupe un rang élevé dans la voile mondiale”, poursuit le directeur d’équipe. Teva Plichard est quant à lui confiant grâce aux entraînements de haut niveau dont vont bénéficier les Tahitiens.

“Nous allons beaucoup naviguer, et travailler dans un premier temps sur du foncier en prenant bien nos repères en tant qu’équipe. Puis, dans un second temps, on travaillera plus sur du spécifique : les départs, la course à un contre un et les mises en situation comme en régates. Damien Ielh a une très grosse expérience du Diam 24 et je sais que la configuration de son équipage a un très haut niveau, donc on a beaucoup à apprendre de chaque côté”, ajoute le skipper de Trésors de Tahiti.

Les deux semaines d’entraînements sur Diam 24 avec l’équipage de Fondation FDJ-Des Pieds et Des Mains s’achèveront le 17 février.

Les membres des deux équipages locaux continueront par une préparation physique à Tahiti. Puis, du 5 au 18 mars, un deuxième équipage métropolitain devrait venir régater sur les trimarans tahitiens. Ensuite, l’équipe professionnelle ira parfaire sa préparation au Grand Prix de l’Atlantique à Pornichet (commune de l’Ouest de la France, située dans le département de la Loire-Atlantique), puis enchaînera avec d’autres régates en Bretagne.

L’équipe amateur se rendra elle aussi en métropole à partir de mi-juin pour des entraînements aux côtés d’équipages de haut niveau.

De quoi faire flotter les couleurs locales bien au-delà des côtes françaises.

 

 

Jean-Marc Monnier

 

Capture d’écran 2017-02-01 à 08.31.24

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Capture d’écran 2017-02-01 à 08.31.30

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

 

 

161
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

Le Pays a lancé l'opération "plage propre", vous sentez-vous concernés ?

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete