Voile – Tour de France 2016

    mercredi 13 juillet 2016

    Trésors de Tahiti a connu une journée en demi-teinte hier à Dieppe.  La matinée ne fut vraiment pas favorable à l’équipage tahitien qui  s’est ensuite rattrapé dans l’après-midi. (Photo : DR)

    Trésors de Tahiti a connu une journée en demi-teinte hier à Dieppe. La matinée ne fut vraiment pas favorable à l’équipage tahitien qui s’est ensuite rattrapé dans l’après-midi. (Photo : DR)


    Trésors de Tahiti perd une place

     

    Trésors de Tahiti a réalisé une performance mitigée hier à Dieppe en terminant 11e de la journée de stade nautique. Sanctionné sur la 2e épreuve du jour par une disqualification pour départ prématuré, le voilier tahitien manque de nouveau l’accès à la Super Finale.

    Malgré cette déconvenue survenue en début d’après-midi, l’unique équipage ultra-marin du Tour a réussi à se recentrer sur la marche du bateau et à lever les points bloquants pour terminer sur trois bonnes notes : 2e, 3e et 4e des dernières manches du jour. Trésors de Tahiti a toutefois rétrogradé d’une place au classement général et est maintenant 9e.

    Sur le plan d’eau de Dieppe, les conditions météorologiques étaient à nouveau musclées pour les 24 équipages engagés. Un vent fort de 20-25 nœuds toujours de secteur sud-ouest additionné d’un important clapot sont venus jouer les trouble-fêtes sur le parcours construit n°1B (cf schéma joint). Résumé manche par manche de la prestation des ultra-marins :

     

    Manche 1 :

    Premier départ de la journée prudent pour Trésors de Tahiti qui passe la première marque du parcours construit à la 6e position. Privilégiant la côte sur le bord de portant, l’équipage composé pour cette journée de stade nautique de Teva Plichart, Manutea Mahai et Petero Pennec gagne une place et enroule 5e la bouée sous le vent. En manque d’inspiration et d’agressivité sur cette première manche, les Trésors sont à la peine sur la suite du parcours jusqu’à la ligne d’arrivée qu’ils coupent à la 7e place.

     

    Manche 2 :

    Nouvelle sanction pour l’équipage tahitien qui est disqualifié d’entrée de jeu, tout comme
    les Belges de BE. Brussel, pour départ anticipé sur cette deuxième manche de stade nautique. C’est un nouveau coup qui est porté au moral de l’équipage tahitien, déjà victime de cette nouvelle règle lors du stadium de Dunkerque et qui leur avait bloqué l’accès à la Super Finale.

     

    Manche 3 :

    Refroidis par la disqualification de la manche précédente, les Trésors prennent un départ réservé et passent 8e la bouée de dégagement. Malgré plusieurs tentatives pour récupérer du vent frais et doubler ses adversaires, le trimaran ultra-marin, sans réussite sur cette manche, s’octroie une 7e place.

     

    Manche 4 :

    Toujours prudents, contrairement à Team Coved et Helvetia Purple sanctionnés à son tour pour départ anticipé, Trésors de Tahiti part en milieu de flotte et passe 7e la première marque du parcours. Premier à empanner, ils privilégient le large sur la descente vers la porte sous le vent.

    Inspirés, ils remontent ainsi à la 3e place. À la bagarre au coude-à-coude avec Natixis sur la remontée au près, Trésors de Tahiti lui grille la politesse à la porte au vent et s’empare de la 2e place. Après un bord de portant plus compliqué, ils passent 4e la porte sous le vent avant d’accélérer sur la dernière boucle et prendre la deuxième place derrière Lorina Limonade, toujours aussi insolent de réussite.

     

    Manche 5 :

    Ragaillardis par leur 2e place à la manche précédente, les hommes de Trésors de Tahiti ont jailli de la ligne de départ pour prendre le meilleur envol. Deuxième à la bouée de dégagement, ils sont à nouveau les premiers à empanner et à partir au large pour le bord de portant.

    À la porte sous le vent, contrairement au leader Lorina Limonade, les Tahitiens enroulent la bouée la plus près de la côte avant de revirer pour rejoindre le large. Sur cette remontée au vent, Teva et ses équipiers se font doubler par le collectif Team Jeune France. Trésors de Tahiti s’accroche sur le dernier aller-retour pour finalement couper la ligne d’arrivée en 3e position.

     

    Manche 6 :

    Fatigués et naviguant sous un ris depuis la manche n°3, le trimaran rouge-et-blanc prend un mauvais départ sur cette ultime manche de qualification pour la Super Finale. Dans le dévent de la flotte, Trésors de Tahiti passe 8e la bouée de dégagement et empanne rapidement pour trouver du vent frais au large.

    À nouveau, grâce à cette option tactique, l’unique équipage ultra-marin du Tour de France à la Voile passe la porte sous le vent à la 5e place au contact avec Team Jeune France et Reel.

    Rapidement distancé par Team Jeune France sur la remontée au vent, Trésors de Tahiti est 4e à la porte au vent en tête du peloton. Sur la dernière descente au portant, les hommes des 5 archipels accélèrent pour recoller au trio de tête et revenir au contact de Team Jeune France et de Natixis. Au final ils coupent la ligne d’arrivée à la 4e position et signent une journée de stade nautique des plus partagées.

    Après trois premières manches décevantes, Teva Plichart, Manutea Mahai et Petero Pennec ont réussi à monter en puissance sur la deuxième moitié de la journée et terminent l’acte de Dieppe sur des manches de 2e, 3e et 4e. Au classement général provisoire, ils pointent à la 9e position.

    Demain, mercredi 13 juillet, les 24 équipages vont pouvoir souffler grâce à une journée de repos. Jeudi 14 et Vendredi 15, les 24 équipages entameront la partie bretonne de cette 39e édition du Tour de France à la Voile avec l’acte de Roscoff.

     

    LDT

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete