Voitures électriques, c’est du propre !

    jeudi 27 août 2015

    Renault Sodiva lance sa gamme 100% électrique ce week-end à Papeete.  Il vous sera possible de tester les voitures Z.E. (pour zéro émission) et de rencontrer des utilisateurs. Une quarantaine de véhicules électriques est sur les routes polynésiennes, un chiffre qui devrait doubler rapidement.

    Silence, on roule. Les habitants de Bora Bora sont un peu plus habitués que les Tahitiens à voir des véhicules 100% électriques rouler, en silence, sur les routes.  Renault Sodiva, à l’occasion du lancement de sa gamme de trois véhicules Z.E. (pour zéro émission de gaz à effet de serre), organise à partir de vendredi, place Tarahoi, les Electric days Papeete, où il vous sera possible d’essayer ces voitures “propres”.
    L’opération, qui se tiendra ce week-end, est une première pour Renault Tahiti, qui en profite pour lancer le produit, tout en permettant de “l’expliquer”, comme le précise Jean-Pierre Giuly, directeur commercial à Renault Sodiva.
    Plusieurs des trois véhicules seront disponibles à l’essai, la Twizy (qui existe sans permis à partir de 16 ans, la Twizy 80 avec permis), la Zoé, “une vraie berline”, et la Kangoo, un véhicule utilitaire.
    Douze  Twizy roulent déjà à Bora Bora (lire La Dépêche de Tahiti du 29 avril), le même loueur à Papeete en a acheté quatre, il y a peu. D’autres entreprises ont fait confiance à l’électrique.
    Selon Jean-Pierre Giuly, directeur commercial de Renault Sodiva, les professionnels qui utilisent des voitures 100 % électrique – essentiellement le modèle Kangoo – “sont supercontents”.
    Toujours chez le constructeur au losange, une Zoé roule déjà sur les routes de Polynésie, cinq autres devraient  également bientôt la rejoindre, d’ici quelques semaines. “Par rapport à l’équivalent en thermique, on peut comparer la Zoé à une Clio 4 en boîte automatique (1,2 l turbo, 120 Cv), il faut se référer à des boîtes automatiques, car tous les véhicules électriques sont en boîte auto”, détaille Jean-Pierre Giuly.  
    Pour les autres marques comme la Tesla (lire La Dépêche de Tahiti du 23 avril), on parle de cinq véhicules achetés en location-vente et pour le petit dernier, un SUV de la marque chinoise Byd, la e6, un exemplaire a déjà été vendu.

    “Les gens ne sont pas informés”

    “C’est une voiture véloce, puissante, le confort que l’on attend d’un véhicule aujourd’hui et avec toute la technologie nécessaire”, confie l’importateur de Byd, Teva Sylvain, ardent défenseur de l’énergie solaire.
     Il propose même  pour recharger sa voiture électrique, un garage équipé de panneaux solaires. Le total des voitures électriques qui roulent sur les routes polynésiennes est d’environ 50 véhicules, le gouvernement table sur 100 voitures vendues à la fin de l’année. Comme le fait le loueur à Bora Bora, qui affiche même sur son site Internet sa production d’énergie solaire, l’utilisation de panneaux solaires est un plus pour recharger sa voiture Z.E.
    Sinon, pour booster le rechargement, il est recommandé d’utiliser une wall box, malheureusement encore taxée contrairement aux véhicules électriques. Une demande a été faite auprès du gouvernement afin de pouvoir également exonérer de taxes ce type de chargeur de batterie, dont le coût aujourd’hui est de 300 000 F, mais qui permet de réduire  la durée de chargement par deux.
    “Il y a toujours des freins sur l’électrique, les gens ne sont pas informés”, constate Jean-Pierre Giuly de chez Renault. Des propos confirmés chez Byd. “On a encore cette image d’une voiturette de golf”, explique, de son côté, Teva Sylvain.
    “L’autonomie ? Quel type d’économie ? Comment les batteries sont recyclées ?  sont les questions qui reviennent le plus souvent. De notre côté, on estime qu’un véhicule électrique coûte deux fois moins qu’un véhicule thermique, en utilisation. L’entretien d’un véhicule démarre à 20 000 kilomètres alors qu’un véhicule thermique, c’est 10 000 kilomètres et pas d’huile, on peut considérer que les seules pièces d’usure sont les plaquettes de frein et les pneumatiques. Les batteries durent en général huit ans et sont garanties cinq chez Renault”, argumente le directeur commercial.
    Elles seront recyclées localement via une entreprise spécialisée et auront une deuxième vie afin d’être recyclée en batterie pour panneaux solaires. Autre avantage économique pour une voiture électrique, les contrats d’assurance sont 30 % moins chers que pour une voiture “normale”. 
    Christophe Cozette

    Z.E. Electric Days, les 28, 29, 30 août, place Tarahoi, toute la journée

    Essai gratuit de la gamme Renault 100 % électrique, sur le parking et en ville mais aussi du Segway (gyropode). Animations, restauration sur place. Le samedi, une tentative de faire deux fois tour de l’île de Tahiti (nui) avec un plein d’une Zoé sera lancée.
     

    Ingrid Roldan-Rozas Gérante d’Ingrid coach et jardins : “L’électrique me donne l’impression de rouler moins vite”

    Cela fait une semaine environ que nous utilisons un véhicule 100% électrique. Je fais des jardins, plutôt pour une clientèle V.I.P., il était important de choisir un véhicule “vert”. C’est notre premier véhicule électrique, c’est très agréable à conduire et puis, plus de bruit, cela me donne l’impression de rouler moins vite. On a toutes les données pour rouler à la bonne vitesse, pour Tahiti, c’est fantastique, on a la puissance que l’on veut. Pour recharger, c’est très simple, avec une prise classique. Nous souhaitons passer à une wall box qui nous permettra de gagner quelques heures sur le rechargement. Nous avons des panneaux solaires, on essaye de recharger le jour. Cela change un peu les habitudes mais on ne va plus à la pompe. Mes clients sont interloqués mais cela les séduit. En gros, nous allons économiser entre 15 à 20 000 F d’essence par mois.

    Godefroy de la Bourdonnaye Gérant d’Avis Bora Bora : “Les touristes se prennent très souvent en photo avec”

    Nous avons acheté 12 Twizy sans permis en avril. Les touristes viennent assez facilement vers la voiture électrique, un peu moins la clientèle américaine. Cela plaît bien, ils sont attirés par le look du véhicule et se prennent très souvent en photo avec. Après l’avoir utilisé, ils ont souvent d’excellents commentaires. L’autonomie nous permet de faire trois fois le tour de l’île principale de Bora Bora, pas de risque de tomber en panne d’électricité. Le prix de la location est légèrement plus élevé qu’une Panda par exemple (2 000 F de différence pour 24 heures de location, ndlr). Nous avons de nombreux panneaux solaires pour les recharger. Ce qui a motivé l’achat de ces véhicules électriques ? Nous voulions des véhicules fun, on voulait se démarquer des autres loueurs tout en étant respectueux de l’environnement car à Bora Bora, cela nous paraît encore plus important de le faire. De plus, il est parfaitement adapté à l’île. Nous sommes très satisfaits par rapport à notre investissement, nous sommes sur la bonne voie.

    KillerDev 2015-08-27 19:52:00
    Une voiture electrique avec zéro émission qui fonctionne avec de l'électricité produite au gasoil c'est inutile.... D'autant que l'électricité en Polynésie fait partie de la plus chère du monde, ce ne sont que les popaas bobos qui les utiliseront... Avec un taux d'ensoleillement annuel existant, à quand l'électricité solaire sur Tahiti ? Ah ben non...les lobbys....
    lebororo 2015-08-27 14:19:00
    voiture solaire ou électrique? hum! ☺
    Attendons aussi, les voitures pour être conduites par les enfants de 14 ans hi hi hi...
    quelle panique!
        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete