“Les voix de Marine Le Pen sont les voix du Tahoera’a”

    mercredi 10 mai 2017

    flosse le pen

    “Les voix de Marine Le Pen sont les voix du Tahoera’a”, s’est félicité l’ancien homme fort du Pays. (© Christophe Cozette)


    Gaston Flosse a commenté, hier, les chiffres du second tour de la présidentielle. Un “magnifique score”, “encourageant pour les législatives”, a déclaré le Vieux lion. Selon lui, des communes disposaient de plusieurs centaines de procuration et ont promis de déposer un recours.

    “Bienvenue chez nous.” C’est avec ces quelques mots dans la nouvelle permanence orange du parti, situé au PK15, à Punaauia, que Gaston Flosse, le Vieux lion, entouré de sa jeune garde candidate aux législatives, a commenté le second tour de l’élection présidentielle, qui a porté à l’Élysée Emmanuel Macron et non la candidate pour lequel le Tahoera’a a fait campagne, à savoir Marine Le Pen.

    Qu’importe, “les voix de Marine Le Pen sont les voix du Tahoera’a”, s’est félicité l’ancien homme fort du Pays.

    Entouré de nombreux représentants à l’assemblée ainsi que du président de cette institution, Gaston Flosse a tenu, en préambule, à présenter les candidats du parti, pour les toutes prochaines législatives.

    Ce sont donc Moana Greg (1re circonscription), Teura Iriti (2e) et Vincent Dubois (3e) qui mèneront le combat, sous la bannière orange, un combat qui s’annonce bien grâce à ce “magnifique score”, “encourageant pour les législatives”.

     

    “Le Tahoera’a arrivera en tête”

     

    “Cela ne fait pas doute, le Tahoera’a arrivera en tête, dans les trois circonscriptions”, selon Gaston Flosse. Leurs candidatures devraient être déposées aujourd’hui.

    Pour ce dernier, cela ne fait aucun doute. “Les 37 000 voix de Marine Le Pen sont les voix du Tahoera’a alors que les 52 000 voix de Macron, contrairement à ce que le président Fritch avance, ce ne sont pas les voix du Tapura, mais aussi celles du maire de Paea, Jacquie Graffe, de Tauhiti Nena et son parti et les 13 000 voix des autres candidats qui se sont portés sur Emmanuel Macron au second tour”, s’est vanté Gaston Flosse.

    Et Te Nati (qui avait fait un peu plus de 5 000 voix en 2012, NDLR), la représentation officielle du Front national en Polynésie ?

    “Difficile à dire, entre 3 et 5 000 voix”, a tenté de répondre le leader orange, dont le parti “s’est battu seul contre tous”, “dans cette élection difficile”.

    Pour le leader orange, qui fêtera ses 86 ans le 24 juin, “le score de Macron, c’est le score des anti-Le Pen, des anti-Tahoera’a”. Quant à l’abstention qui a dépassé les 50 % au fenua, elle “confirme le peu d’engagement des Polynésiens pour ce scrutin”. “Cela a mobilisé les médias et les partis politiques, pas la population”, a déclaré Gaston Flosse, faisant fi de la position du leader indépendantiste, Oscar Temaru, qui prônait l’abstention à la présidentielle.

    Mieux encore, “le gouvernement a acheté des voix, c’est de la tricherie”, a fait savoir Gaston Flosse, s’appuyant sur le fait que “certaines communes atteignent 400 procurations” (lire interview).

    C’est le cas à Rurutu, Bora Bora et Tumara’a (Raiatea), et ce, “depuis plusieurs années”, selon Gaston Flosse, qui a parlé de déposer un recours, “quand il aura trouvé un avocat”.

    En tout cas, cette présidentielle a satisfait, à plus d’un titre, le leader orange.

    “Nous avons compté nos voix”, s’est satisfait Gaston Flosse hier matin. “Et encore, elles n’y sont pas toutes. Nous sommes en dessous de la capacité du Tahoera’a, beaucoup qui le sont n’ont pas voté Marine Le Pen”, a certifié Gaston Flosse. La bataille ne fait que commencer, celle des chiffres aussi.

     

    Christophe Cozette

     

    flosse

     

        Edition abonnés
        Le vote

        Recensement : Êtes-vous prêt à répondre à toutes les questions même intime malgré une garantie de l'anonymat ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete