Volley ball – Femmes : Pirae B vainqueur de Vénus

jeudi 9 octobre 2014

Le coup d’envoi de la saison fédérale a été donné la semaine dernière par le désengagement des équipes féminine et masculine de Arue et de Vairao. Huit clubs sont inscrits dans les deux championnats, ce qui fait qu’il n’y aura pas d’exempt à chaque tour. Arue et Vairao, bien sûr, ne disparaissent pas et vont évoluer en Division Excellence, ce qui n’est pas le cas de Papara, un club au riche palmarès dans le passé, qui se met totalement en sommeil tout comme Tamarii Te Pari de Tautira. En Fédérale, cette saison encore, trois clubs vont dominer : Pirae Volley Club, Tefana (deux équipes pour ces deux grands clubs de volley !) et Vénus (hommes seulement). La saison passée, Pirae VC avait raflé les trois compétitions de volley féminin : championnat, coupe et Tournoi des As. Tefana avait fini deuxième du championnat et disputé les finales de la coupe et du Tournoi des As. Vénus avait sauvé sa saison en remportant la coupe fédérale. 

Les premiers matches de la phase aller ont confirmé en général les pronostics. L’équipe A de Pirae est privée de ses deux passeuses en attente d’une maternité (les inconvénients du sport féminin), poste occupé la semaine dernière par Ramatarii Temarii en attendant que sa sœur Roura revienne à la compétition. Sans oublier les jumelles Labaste qui sont en France au club de Sens où Valéria Paofai-Vaki les a accueillies. Le calendrier avait prévu un match facile jeudi dernier contre Jeunesse Tipaerui handicapé par le départ de bonnes joueuses. 

Il fallait s’y attendre. Vénus, très affaibli par les départs de son équipe féminine, a chuté dès le premier tour en quatre sets devant Pirae B. Les deux équipes de Tefana l’ont emporté en trois manches. 

Chez les hommes, dans la salle du collège de Faa’a, Pito Hiti s’est offert le luxe de prendre le meilleur sur Tefana B en cinq sets (15-12 au tie-break). La rencontre qui s’annonce la plus égale cette semaine (ce soir !) mettra aux prises Pito Hiti et Vénus à Papenoo. 

 

Du côté des mutations définitivement homologuées par la commission intéressée le 1er octobre, Vénus se trouve affaibli en volley féminin (retour de Lokelani Vero à Pirae) comme en masculin : Yoan Paofai de la grande famille de Tiarei (Mehiti semble avoir disparu du paysage du volley-ball tahitien) et passeur de la sélection, a muté de Vénus à Pito Hiti de Papenoo. 

D’autre part, les mutations notables concernent les joueuses et joueurs suivants : Katia Tetuanui de Tiarei à Pirae, Vanina Bennett de Jeunesse Tipaerui à Tefana, Heirani Tetauira de Jeunesse Tipaerui à Tefana, Anne-Marie Paofai de Ranihau (Taravao) à Te Ohi Api no Afaahiti, Jeanne Heimanu de Vairao à Mataiea, Benjamin Tetauira de Jeunesse Tipaerui à Vénus, Dino Tauraa de Pirae à Tefana, Kevin Brown de Jeunesse Tipaerui à Tefana, Kihaoa Hikutini de Arue à Pirae, Wilfrid Ching Chong de Vairao à Mataiea. 

Du côté de Raiatea, Opoa Nui perd trois éléments en faveur de Avera, le voisin de la commune associée de Taputapuatea : Vehi Pihahuna, Abel Young Pin et Hereata Vehiatua ainsi que Raireva Pihahuna de Ranihau. À Bora Bora, Feuti Paheroo passe de Moana Hee à Faatahi. Aux Marquises où le volley-ball reste le sport majeur avec le football, on a très peu bougé. 

 

Michel Ferrand-Anahoa

 

    Edition abonnés
    Le vote

    Le Kitesurf :

    Loading ... Loading ...
    www.my-meteo.fr
    Météo Tahiti Papeete