Vols low cost entre Los Angeles et Paris : le faux bon plan pour les Polynésiens

    mercredi 27 juillet 2016

    vols

    Derrière ses prix d’appel, la compagnie aérienne Norwegian facture tous les services, du bagage en soute au repas. Par ailleurs, ses horaires de vols entre Los Angeles et Paris ne sont pas vraiment compatibles avec ceux des compagnies qui desservent le fenua. (Photo : DR)


    Escales trop longues et suppléments sur toute la ligne

     

    En mai, nos confrères de Polynésie 1ère annonçaient la commercialisation de vols directs entre Los Angeles (LAX) et Paris (CDG) par la compagnie Norwegian “à partir de 16 800 F l’aller simple”.

    Les petits malins y ont très vite pensé. Pour faire des économies, ils partiraient de la Polynésie avec Air France ou Air Tahiti Nui et changeraient de compagnie pour le second tronçon entre les États-Unis et la métropole.

    “Il y a donc moyen de réduire la facture entre la France et Tahiti”, observait récemment encore la communauté virtuelle Aviation Geeks Tahiti. Mais est-ce vraiment le bon plan ?

    Tout d’abord, en quelques semaines, les billets de Norwegian ont pris quelques milliers de francs (ils affichent désormais environ 25 000 F l’aller simple).

    Ensuite, ses horaires de vols ne se marient pas toujours bien avec ceux d’ATN ou d’Air France, créant de longues et pénibles escales. Enfin, les petits prix de la compagnie low cost n’incluent rien, ni le bagage en soute, ni le repas, ni la réservation du siège…

    Pour un aller-retour LAX-CDG les 4 et 29 octobre par exemple, le voyageur s’en tire pour 540 € (64 400 F). Il devra toutefois débourser 16 700 F supplémentaires pour les trois options précitées et ajouter 120 300 F avec la compagnie à la fleur de tiare pour les tronçons Tahiti-Los Angeles-Tahiti, qu’il devra effectuer les 3 et 30 octobre.

    Au final, son voyage à Paris lui aura coûté 201 400 F aller-retour et des escales de neuf et vingt heures sur le sol américain (occasionnant des frais d’hôtel au passage).

    Contre moins de 200 000 F aux mêmes dates, et sans prise de tête, avec l’opérateur du fenua. À Noël, l’équation est, pour l’heure, sensiblement la même. La manoeuvre est peut-être rentable à certaines dates très ponctuelles mais, globalement donc, les voyageurs ne s’y retrouvent pas.

    Toujours est-il que les low cost poussent les grandes compagnies dans leurs retranchements, les forçant parfois à revoir leurs prix. Selon Aviation Geeks Tahiti, la British Airways elle-même (la compagnie nationale britannique) proposait récemment des prix avoisinant ceux de Norwegian entre les États-Unis et la France, avec un transit à Londres.

    De quoi peut-être pousser Air France et Air Tahiti Nui à baisser elles aussi leurs tarifs, pour ne pas perdre les voyageurs américains qui souhaitent se rendre à Paris. Mais est-ce à dire que cette hypothétique baisse serait répercutée sur les vols en partance et à destination du fenua ?

    Rien ne permet de le dire, tant les Polynésiens qui vont en métropole restent tributaires de ces deux compagnies.

     

    M.G.

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete