Washington appelle les entreprises françaises à investir plus aux USA

    vendredi 7 novembre 2014

    La situation est des plus favorables pour les implantations aux Etats-Unis d’entreprises françaises, déjà 5e investisseurs dans ce pays, a affirmé vendredi le dirigeant de l’agence fédérale américaine chargée des investissements internationaux, en visite de prospection en France. « Nous pensons que les opportunités de croissance aux Etats-Unis des entrepreneurs, start-ups ou grands groupes français français, les opportunités des investisseurs français, n’ont jamais été aussi bonnes depuis très longtemps, a déclaré le directeur exécutif de SelectUSA, une agence du département du Commerce, Vinai Thummalapally, au cours d’une conférence de presse, citant entre autres la reprise de l’économie et les coûts relativement bas de l’énergie outre-Atlantique. « Le but de ma visite est de m’entretenir avec des investisseurs de toute la France, déjà implantés aux Etats-Unis ou investisseurs potentiels », a précisé M. Thummalapally, qui achevait à Paris une tournée européenne qui l’a mené à Londres, Stuttgart, Rome et Munich.
    Créé en 2011 SelectUSA se décrit comme le premier programme du gouvernement fédéral visant à attirer, et développer l’investissement des entreprises aux Etats-Unis, seul point de contact fédéral pour les sociétés étrangères voulant s’implanter ou développer leur présence.
    Après une première édition en octobre 2013, où 60 pays étaient représentés, cet organisme tient en mars un sommet au cours duquel il compte accueillir 1.300 entreprises du monde entier. Quelque 35 sociétés françaises avaient pu s’inscrire l’an dernier, a précisé Reginald Miller, ministre conseiller aux affaires commerciales de l’ambassade des Etats-Unis, qui espère en inscrire une cinquantaine en 2015. « Tous les investissements sont bien sûr les bienvenus, mais nous regardons les secteurs où la France joue un rôle dominent (…) tels que l’agroalimentaire, l’aérospatial, les produits pharmaceutiques », a-t-il précisé.
    Les enquêtes des dix dernières années montrent qu’outre ces trois secteurs, les logiciels, les services informatiques, le textile, les produits de consommation, la chimie, les composants automobiles et électroniques et la construction sont très représentés parmi les investissements français aux Etats-Unis, a-t-il ajouté, soulignant que « tout ce qui concerne l’économie numérique est très fort ». 
    La France est après les Etats-Unis, en deuxième place par sa présence au CES (Consumer Electronics Show), salon annuel international de l’électronique grand public de Las Vegas , a-t-il souligné, ajoutant que les startups françaises étaient particulièrement intéressées par des investissements aux Etats-Unis.
    Le site internet de SelectUSA, qui comprend notamment une carte interactive du pays, doit ouvrir les inscriptions « dans deux semaines », selon M. Thummalapally.
    La première édition du sommet, à laquelle le président Barack Obama avait participé, avait accueilli tant des entreprises du CAC40 que des PME, a-t-il précisé.
     
    AFP

        Edition abonnés
        Le vote

        Allez-vous voir Vaiana ?

        Loading ... Loading ...
        www.my-meteo.fr
        Météo Tahiti Papeete