Habillage fond de site

10e édition des doctoriales : Vahine Rurua, grande lauréate

lundi 7 mai 2018

 

Les vingt membres du jury ainsi que la ministre de l'éducation, Tea Frogier,ont récompensé hier trois étudiants pour leurs travaux de recherche. Il s'agit de Tony Gardon de Franco Ferucci et de Vahine Rurua (robe rouge).

Les vingt membres du jury ainsi que la ministre de l’éducation, Tea Frogier, ont récompensé hier trois étudiants pour leurs travaux de recherche. Il s’agit de Tony Gardon, de Franco Ferucci et de Vahine Rurua (robe rouge).

La dixième édition des doctoriales s’est achevée vendredi. Comme chaque année, les doctorants de l’université et du Criobe, effectuant leurs travaux de recherche en Polynésie, participent à cet événement qui leur permet de présenter leur travail à d’autres jeunes chercheurs mais aussi au public et aux professionnels.Cette année, ils étaient 45 chercheurs à participer aux doctoriales.

Selon le directeur de l’école doctorale du Pacifique, également président du jury, Alban Gabillon, le niveau des présentations étaient d’une grande qualité. « Le niveau est nettement meilleur cette année. C’est pourquoi il a été très difficile de faire des choix », a-t-il expliqué en préambule, avant d’annoncer les lauréats des trois prix des doctoriales. Dans la catégorie « meilleur poster », c’est Tony Gardon et ses travaux sur l’impact des micro et nanoplastiques sur l’huître perlière Pinctada margaritifera, récompensé par un chèque de 70 000 F par l’entreprise Robert Wan.

Dans la catégorie « meilleure perspective de valorisation économique ou culturelle » où le jury avait retenu quatre nominés au lieu de trois, c’est finalement Franco Ferrucci, élève de troisième année, qui a été récompensé pour son étude de la technologie de stockage thermochimique appliquée à la climatisation des bâtiments. Il s’est vu remettre un chèque de 100 000 F par le président du pôle compétitivité Tahiti Fa’ahotu, Jean-Paul Peillex.

Pour finir, dans la catégorie « meilleure présentation orale », l’entreprise EDT Engie a décerné le premier prix à Vahine Ahuura Rura pour ses travaux de présentation sur la biodiversité et exploitation des ressources marines de Polynésie française sur la longue durée et son étude comparative des archipels des Marquises et des Gambier. L’étudiante a reçu un chèque de 200 000 F pour sa mise en lumière de l’évolution des stratégies de pêches dans le but de mieux contextualiser les spécificités locales. 

Jen. R

0
0
0

Pavé PI

Edition abonnés
Le vote

French bee propose un aller retour PPT - San Francisco à moins de 40 000 F :

Loading ... Loading ...
www.my-meteo.fr
Météo Tahiti Papeete